coeur de genet

Publié le 20 Mai 2020

Merci Serge-Hobo
Merci Serge-Hobo

Merci Serge-Hobo

….et le jaune est ma demeure.

 

Je suis le fruit de la montagne

Déguisé en  croque-mignon.

Qui suis-je, qui suis-je ?

 

Je suis le parfum hautement condensé

Puisant dans la pierre son air de gaieté

J’ai dans le sang du lait de Vivarais.

Qui suis-je, qui suis-je ?

 

Vous me voyez je jaunis tout

Je ne suis pas le jaune qui se boit à l’apéro

Et l’anis n’est pas mon cousin

Je suis le vent qui court au galop

Dans les collines désertées par l’homme.

 

Je suis le pain ardéchois,

Le vin curieux

Celui par qui l’amour saute aux yeux

Je suis le cabri qui ne cesse

Ses batifoles quand sa mère l’appelle et lui

Il s’envole au-delà de ces pierres qui aimeraient qu’on

Écrive pour elles

Cette veine fière qui irrigue leurs sens

Et c’est cet air-là que lui, il colore de toutes ses forces

De toute sa palette.

 

Tu t’arrêtes et descends pour contempler et c’est le monde à l’envers

Que dis-je le tropique, le sensas, celui que tu atteins sans pour autant nourrir un système

Rêver d’un au-delà exotique qui est là à tes pieds

A deux foulées de chez toi, viens, prends-toi par la main et découvre

Ce terroir unique cette unité sacrée qui, si tu sais la prendre par les sentiments

Te révéleras l’histoire, la géologie, la flore, la faune, la poésie et j’en passe.

 

Le bonheur est dans le genêt.

Je le sais, je l’ai vu, je l’ai senti, je le redécouvre en photo, en moi

Rejaillit ce parfum suave, cette senteur de vie sauvage

Ce renouvellement

Cet air d’infinitude

Ce retour au pays.

 

Carole Radureau (20/05/2020)

 

Avec les amis des bois

Avec les amis des bois

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Coeur de genêt

Repost0