pierre-fleur-oiseau

Publié le 31 Mars 2021

31. L’abreuvoir
31. L’abreuvoir

 

 

Oiseaux de mon jardin je vous observe

J’apprends de vous je veux de vous

Tout connaître

Vous regardant je découvre s’opère

En moi comme

Une déduction peu à peu je

Veux en vous me fondre comme en un

Paysage

Même si vous êtes sensibles parfois même

Dépendants de ce que vous apportent les hommes

Vous n’avez pas perdu votre capacité

A perpétuer vos valeurs vos us et coutumes

Ici j’ai vu cet hiver après la neige

Un point d’eau, petit point d’eau

Un abreuvoir naturel

Nul besoin de truc en plastique qui verdit

Qui transmet moult virus

L’eau doit être puisée dans son habitat

Même si parfois elle sort du robinet

Pourtant l’eau chlorée ne vous gêne nullement

Pas une espèce qui crache sur l’eau de la piscine

Pour boire

Pour se baigner

Elle est adéquate selon vous

Mais voilà connaissant à présent ce petit espace

Cet abreuvoir je veux, oiseaux

Vous le laisser comme source de vie

Il y a la pierre au pinson

Sur laquelle je lui laisse quelques graines de tournesol

Qu’il est content de trouver

Juste en-dessous l’abreuvoir minéral :

Que demander de plus ?

Si ce n’est d’être encore à la une de la poésie

Minérale ?

 

Carole Radureau (31/03/2021)

C'est le dernier poème du mois de mars 2021, j'espère que cette petite série vous a semblé agréable à parcourir. Merci de suivre la poésie quotidienne de la Minéralité.

……poésie de mars 2021….

…..pas un jour sans poème……

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost0

Publié le 30 Mars 2021

Photos de mon fils Gianni
Photos de mon fils GianniPhotos de mon fils GianniPhotos de mon fils Gianni

Photos de mon fils Gianni

 

 

Il y a comme une flèche rouge

Un éclat de sang

Vivace

Subtile

La marque qui attire l’attention

Et tu les vois, ils sont là

Avec leurs casques rouges déclinés

Sur plusieurs tons

Il faut les distinguer car le rouge a ses limites

Par exemple le casque rouge de madame s’arrête

Au coin de l’œil comme pour dire : Halte là !

Assez de confusion d’effusion de passion !

Le casque rouge de monsieur a tendance

A recouvrir l’œil et même à fulgurer l’écarlate

Comme pour dire : C’est moi le plus fort, le mâle

Qui reproduit avec ardeur son espèce !

 

Ces petites lueurs s’invitent

Ont élu peu à peu domicile dans ce territoire de chez nous

On entend leur chanson si l’on arrive à distinguer

Dans cette jungle urbaine l’identité de chacun

Nul chardon pour l’attirer simplement une cantine

Un petit peu d’espérance un brin

De subsistance

Il y a c’est vrai sur ce territoire une certaine abondance

On dirait un petit foyer pour oiseaux

Une crèche toute de laïcité construite juste un écrin

Une vie qui tourne autour de l’invitation

Du partage

De la vie qui s’installe se pérennise

Fait du bien

Car la voir vivre sa petite vie

C’est comme une invitation à la suivre

L’oiseau est un don de la terre-mère

C’est lui le chef, celui que l’on doit suivre

N’est-il pas le seul à dominer les airs ?

Promis aux prochaines élections je vote pour Casque rouge

Piloter un pays à la dérive c’est de son ressort n’est-ce pas ?

 

Carole Radureau (30/03/2021)

 

……poésie de mars 2021….

…..pas un jour sans poème……

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Oiseaux muses, #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost0

Publié le 29 Mars 2021

29.  Fleur profonde de la poésie

 

 

Seule la poésie peut rendre à la fleur

Sa profondeur :

Papier de rêve – efficacité

Quand les privations   le temps

Ont amoindri son propos

Que d’une effusion joyeuse

La promesse de beauté tend à s’écailler

Tout part à la dérive    tout fout l’camp mais non

La poésie, Villon, non

La poésie elle est là    celle qui fait étinceler

Qui sort des cachots cette beauté particulière

Puisée dans les veines de la souffrance

Ce n’est pas de la poésie salvatrice c’est de la

Poésie poétique

Une qui a épousé la fleur à jamais qui la rendra

Belle quoi qu’il en soit

La poésie a cette fleur d’espérance en elle

Cette grande puissance

C’est une longue vue    une loupe

Un kaléidoscope

On l’applique sur la misère elle en fait

Une poésie de conquête de l’amour et du jour présent

Quand la petite fleur a avorté

A oublié dans son œuf sa parole

Quand elle est triste au point que chaque pétale

Tombé est une larme     la poésie ramasse

Cette larme et la hisse sur une feuille

De papier d’amate

Il n’est pas de tristesse    il n’est que de changer sur le monde

Sur la vie

La lumière et voir dans l’ombre

La vérité.

 

Carole Radureau (29/03/2021)

 

…..poésie de mars 2021…..

……pas un jour sans poème……

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost0

Publié le 28 Mars 2021

28. Prendre de la hauteur

 

 

Prendre de la hauteur pour aller mieux :

Piedra, je le sais mais pas facile

Tu vois toi-même est pansée en plein coeur

Un mortier en plein milieu

Comme pour amortir un sourire.

 

Prendre de la hauteur pour accepter :

Nulle guérison !

Juste une acceptation :

Ton quotidien est ta seule richesse

Un jour à peu près bien

Le reste à boitiller.

 

Je ne pourrais qu’en mes rêves

T’escalader, Piedra

Me mirer dans ton âme pure de granite

Admirer la mer depuis ta cime

Et toutes les fleurs que tu héberges.

 

De ta hauteur je me sens vive

Vivante, d’une vivacité tirée par des pincettes

Comme une force chaque jour à reconquérir

Un aléatoire du présent

La vie toute chancelante fut-elle est vie

Qu’on se le dise !

Tirant un trait sur les pensées grises

Le soleil brille : il y en a pour le monde

Même la part d’ombre prend quelques éclaboussures.

 

Carole Radureau (28/03/2021)

 

……poésie de mars 2021….

……pas un jour sans poème……

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pierre-Fleur-Oiseau, #Pas un jour sans poème

Repost0

Publié le 27 Mars 2021

 

 

Petite bleue de chez moi

Petite habitante

Comme tu prends place

Au jardin et dans nos vies

Tu es la gardienne du lieu

La petite défensive

Surveillant la cantine

Surveillant la demeure

Peu de compagnons oiseaux te font peur

Tu es imaginative

Tu sais, de ton terroir tout connaître

Profiter de chaque aubaine

Connaître le meilleur pour ta progéniture

Les fibres du poncho sur le fil à linge

Sont à ta merci

Tes petits naîtront dans un lit top niveau

Tout doux

Tout chaud

Bercés par la chaleur de la cordillère

Petite bleue parfois bleue turquoise

Parfois bleue deux tons

Parfois bleu vert

Quand tu hennis dans le jardin nous rions

Nous pensons : voici la cavalerie

Une cavalerie de petites bleues

Dévergondées et prospères

Qui galope dans le jour qu’elles coupent

D’un éclat de rire.

 

Carole Radureau (27/03/2021)

 

Inspirée par cette photo de mon fils Gianni

 

…….poésie de mars 2021…..

……pas un jour sans poème……

27. Petite bleue

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Oiseaux muses, #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost0

Publié le 26 Mars 2021

 

L’or qui sommeille en la fleur

Est un or de conseil un or

De gratuité un trésor évident.

 

Il n’est pas besoin de polluants

Pour le découvrir

Ni d’extorsion pour l’offrir

C’est un métal ensoleillé

Qui vibre avec l’intensité du partage.

 

Cet or qui sommeille peut porter bien des noms

C’est déjà un bienfait de le reconnaître

Il est or d’apparaître et non

Or de paraître

Il est or des découvertes

Et non or de parures.

 

Je voudrais de tout cet or

Faire un bouquet

Vous l’offrir avec le sourire du bonheur assuré

Je voudrais de tout cet or

Faire une chaîne de lumière

Envoyant aux 4 coins du monde

Un narcisse d’évidence

Contre tous les pillages maudits.

 

Carole Radureau (26/03/2021) qui dit Stop à l’orpaillage légal et illégal

 

Inspirée par ces photos de Serge

 

……..poésie de mars 2021….

……pas un jour sans poème……

 

26. L’or qui sommeille en la fleur
26. L’or qui sommeille en la fleur

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost0

Publié le 25 Mars 2021

25. Fragile équilibre

 

 

La force est la faiblesse

Le temps ronge chaque frein

Qui reste en son sein figé

Comme un fruit de saison

La nature n’a pas de pitié

Si tu es effrité un jour

Tu peux tomber mais sache

Que de toi

Rien ne se perd

Rien ne se perd

Tu vois ne sois pas triste

Tu vivras une nouvelle vie : galet,

Graviers ou sable fin

Balloté dans ce cours d’eau que tu regardais

Sans cesse il est vrai

De haut, un peu snob parfois un peu fier

C’était ta force d’attraction, tant de rides tant

De fissures viennent à bout des fiertés

Un jour tu embrasses

Celle que tu moquais et te voilà tout doux

Serrant tes doigts mous autour de son cou

Un jour tu deviens noble chose de la terre

Puissant mystère

Passé par le dais du recyclage

Aléa du temps du mauvais temps du bon temps

Que sais-je les deux ne sont-ils pas

Usure aux entournures ?

Que tu es belle dans ta nouvelle robe de mariée

Sur toi à présent

Je peux poser le pied sentir ton pouls sentir ta colère

Ou sentir ta bonté

Pierre de caractère pierre de vie pierre de confiance

Pierre-pierre en toute circonstance.

 

Carole Radureau (25/03/2021)

 

…..poésie de mars 2021…..

…….Pas un jour sans poème…..

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost0

Publié le 24 Mars 2021

24. La becquée

 

 

La foi et la noblesse

Juste réparties

En un gramme de tendresse

Mal ébaubie.

 

Le courage et la témérité

Pas une minute à perdre

L’inquiétude est dans mon nid

Une urgence point à peine.

 

Tu vois : je ne t’ai pas oublié

Un jour de tes propres ailes

Tu sauras voler

Cesse de courir après moi.

 

L’apprentissage et la couleur

Juste partagées

A force de becs sages

A douceur de regards.

 

Tu seras un grand oiseau, mon fils

Je le dis sans peine

La foi et la noblesse

La vertu et le courage.

 

J’ai glissé en toi autant de

Verbes

Que de vers

Autant de pensées

Que de crustacés :

Tu seras bien équipée ma fille

Quand, à ton tour

Ton devoir

Sera là sous tes yeux

Dans le nid de l’à-propos.

 

Carole Radureau (24/03/2021)

 

 

…..poésie de mars 2021…..

…..pas un jour sans poème…..

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost1

Publié le 23 Mars 2021

23. Fleur de soleil

Fleur de soleil ai croqué

Fleur de vermeil vitrail fou

Une lumière par le chandail de la vie est entrée

Chaton tout doux bourgeon voyou

23. Fleur de soleil

M’enchante la scène du matin

Prise en flagrant délit de salle de bain

Tu vois je n’étais pas encore lavé

Dit le soleil d’une voix enrouée

23. Fleur de soleil

M’enchante le projecteur là, posé

Sur cette pierre la dorant au milieu

Là, posé sur cette jardinière lui donnant un effet de noblesse

M’enchante le verbe lumière non conjugué

23. Fleur de soleil

Le soleil a décidé de parler

Le soleil a décidé de transparaître

C’est un filtre à énergie, une beauté

C’est une journée à profiter, un nouveau jour à naître.

23. Fleur de soleil

Carole Radureau (23/03/2021)

 

…..poésie de mars 2021…..

……pas un jour sans poème……

 

23. Fleur de soleil

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost0

Publié le 22 Mars 2021

Ile de Batz 2015

Ile de Batz 2015

 

 

La pierre encore la pierre dans tout ça

Tout cela que sert la pierre

Toute cette compensation

Celle des murets celle qui soutien

Celle qui se serre pour grillager

La fleur est complice du minéral

Chaque fois où le minéral lui offre l’opportunité

(petit terreau perdu/eau bienfaisante) la plante

Elle saute dessus et la voilà

Comme une figure de style campée

Sur la pierre

On ne peut s’en passer, le veut-on, le veut-on ?

C’est qu’elle est bien costaude la pierre

Elle dure longtemps , peine à s’effriter c’est une

Résistante

Elle n’a pas comme le bois ou le fer besoin de

Couverture la pierre

Elle peut très bien suffire nature

Fidèle à sa philosophie : brise-lame, murs des demeures

Bancs, jardinières, dalles, phares et tourelles

Sculptures où l’imaginaire la rend parfois laide parfois

Somptueuse

La pierre dans tout ça que ferait-on sans elle ?

 

J’aime quand sur le muret la table est mise

Pour l’invité sauvage

J’aime quand dans le muret se lit le sein

Dans le corsage

J’aime quand de ce muret se dessinent

Des mondes à part, usage de la pensée pour décrire

Le surnaturel, la magie, la sensation

Le cœur sur le nuage, la pierre en sa maison.

 

Carole Radureau (22/03/2021)

 

……poésie de mars 2021…..

……pas un jour sans poème……

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Pierre-Fleur-Oiseau

Repost0