Publié le 22 Mars 2015

Des signes de passage

image Stéphane Picot

L’art d’habiller les murs à l’abandon,
Afin d’évoquer des embryons de vie
Que des squatteurs-graffeurs ont partagé le temps d’un instant.

Ce lieu méconnaissable porte,
Inscrits dans les veines de ses murs borgnes,
Des signes codés ou non,
Parfois joyeux ou désespérés,
Mais toujours aux couleurs variées et crues,
Donnant à penser que nombreux ils furent
A signer et à immortaliser leur passage.

Certains diront que ces graffitis sont laideur,
D’autres reconnaîtront leur nécessité, traces d’une liberté
Et d’un reproche à l’abandon dans lequel se trouve cette demeure,
Qui, peut-être un jour, fut splendeur

Fanfanchatblanc

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Muse lithophone

Repost0

Publié le 15 Mars 2015

Chante rossignol

image « Rossinyol 04 (Luscinia megarhynchos) » par hhhalberto —http://www.flickr.com/photos/23868014@N05/3479139565/. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons - MPF

CHANTE ROSSIGNOL


Le jour a replié ses ailes
Et le soleil creusé son lit
Et pourtant une ritournelle
Du rossignol son friselis.

Et nous nus derrière des portes
Emmurés depuis des années
Le ciel cru et les heures mortes
Devant nos songes assassinés.

Les cris ont soufflé l'étincelle
Sur le fil froid de l'horizon
Il n'y a plus d'instant rebelle
Ni d'églantine en floraison.

Chante toujours rossignol chante
Sur l'ombre qui a submergé
L'écrin de l'idée éclatante
De vivre sans être encagé.

Roger Colombier

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Les chroniques de Roger

Repost0

Publié le 8 Mars 2015

Ô toi le Gisant !

Ô toi le Gisant qu’une douleur viscérale anéantit !
Que ton âme se libère au rythme des battement de ton cœur,
Sourde musique, Lancinante musique,
Porteuse des souvenirs douloureux d’ici-bas.

Muscles tendus d’un esthétisme confondant,
Noués dans une vaine lutte,
Tu résistes néanmoins à l’adversité.

Ame offerte enfin,
Au bord de la délivrance, paisible tu es
Prêt à t’envoler vers de meilleurs augures.

Elle, Lui, soupirent et s’allient,
Afin que libéré, ton esprit renonce au châtiment.

La sérénité retrouvée,
Ils veilleront à ce que demain,
Soit
Autre.

Fanfanchatblanc

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Muse lithophone

Repost0

Publié le 1 Mars 2015

Le temps arrêté

 

 

Le temps arrêté

 

 

Nous avons mis des pierres

Dans le jardin de l’espoir

Et sur le regard du cœur.

 

Nous avons mis du silence

Dans la ronde du lilas

Et sur l’étincelle du rêve.

 

Nous avons mis des rides

Sur les sourires de la vie

Et dans les feuillages de l’aurore.

 

Nous n’avons ni regret ni envie

Pas même une porte ouverte

Dans nos maisons fermées.

 

Quelle heure est-il

Dans la rosée coupée en deux ?

Rien.

 

 

Dits du blasphème
Jésus

 

Qui est derrière les nues

Du vent ou du miel

Tout ou rien

La virgule ou le point.

Pour le savoir

Un rêve s’est envolé vers le jardin des nuages.

Il s’est brisé les ailes dans la cage du silence.

Jésus a pleuré sur son crucifix

D’être

Toujours oublié sur la terre.

 

 Dieu

 

Les hommes ont inventé Dieu

Parce qu’ils sont tout petits

Dans leur imagination.

Résoudre ou pas l’énigme de Dieu

C’est comme effeuiller la marguerite

Quand rien n’est urgent.

Dieu est comme le vent

Sans la tête de personne.

A la mort de Dieu

Le rêve sera réel

Et l’homme debout

Son cœur dans les étoiles.

 

 

Délivrance

 

Vers l’horizon

S’en est allé le poète et sa besace de rêves

Son cœur sans feu

Et aujourd’hui sans lendemain.

Sur le perron de l’ombre

Le crépuscule se tâche de sang.

 

 

 

Roger Colombier

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Les chroniques de Roger

Repost0