terre-mere

Publié le 1 Juin 2021

 

Aujourd’hui ma terre

Mère

Je veux te chanter de façon

Bleue

Comme une promesse éternelle

Un chant d’amour

Je veux

De toutes mes forces

Te dire ce que tu sais déjà

Nous sommes il est vrai

En conversation permanente

Toi et moi

Je veux

Te dire que je suis désolée

Par l’empreinte que mes pas

Causent à tes rêves

Te dire

Que chaque matin

Le soleil qui se lève fait resplendir tes bontés

Beautés de cette saison particulière

Propice à la contemplation

Et je me dis : quelle générosité !

La vie suit son cours

De façon consciente

Sans se poser de question et moi,

En elle

Avec elle

Je veux faire de même

 

Tu nous dis de nous laisser couler terre-mère

De profiter

Chaque cadeau que tu envoies

Chacun doit le voir s’en inspirer

C’est un cadeau et l’on devrait chaque jour le prendre ainsi

Une récompense bien trop belle

Pour la réponse en face

Donnée

 

Qu’à cela ne tienne

Certains le voient le cadeau

Certains le goûtent selon sa grande valeur

Et ce chant bleu est là pour dire notre reconnaissance

 

Il n’y a pas de doutes

Il n’y a que la certitude d’être là sur cette terre

D’essayer d’y marcher

Avec des souliers en coton

Afin de ne plus blesser

Notre mère la terre.

 

Carole Radureau (01/06/2021)

Inspirée par cette photo de mon fils Jimmy

 

Chant bleu pour la terre-mère

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère, #Pas un jour sans poème

Repost0

Publié le 24 Janvier 2021

La neige (Pour Alma)

Je la partage avec toi qui aime ça....

 

La neige est un petit enfant

Qui renaît

Indéfiniment ;

 

La neige est un oisillon

Qui s’est trompé

De saison ;

 

La neige est un merle noir

Au bec d’or

Plongé dans la profondeur des siècles ;

 

La neige est tombée

Forte et faible

Forte et froide

Comme un être vivant

La neige a 2  polarités ;

 

La neige est tombée

L’herbe l’attendait

La nature était trop prompte

A crier victoire ;

Les bourgeons a sortir leur tête

Le nuage a se croire chez lui ;

 

Seuls les étourneaux

Fêtèrent en murmuration

Le coucher proche

Du soleil

Ils dansèrent et mimèrent

La fin du jour

Car le lendemain la terre

Avait reçu sa couche de sucre glacé.

 

Carole Radureau (24/01/2021)

 

La neige (Pour Alma)
La neige (Pour Alma)

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Sucre glacé, #Terre-mère

Repost0

Publié le 11 Janvier 2021

La célèbre Pachamama.

Tu ne la connais pas ?

Pourtant elle est là, partout

Où se porte un gramme de vie.

Elle chante en toi sous la douche

Elle rit de ton ignorance et

En toute évidence

Elle fait bouillir le lait,

Aussi.

C’est une bonne mère

Une comme chacun souhaiterait avoir.

Et chacun l’a

La célèbre Pachamama

Chacun en naît en vit en mort

Chacun en Pachamama a sa demeure.

Je ne sais plus par quoi commencer

Pour faire sa carte d’identité

Je ne vois que le chant du merle à col blanc

Pour dire au son du piano,

Du pipeau et de la quena :

« La vie sans toi,

Célèbre Pachamama

C’est un défilé sans arômes

Un entrefilet de morosité

C’est un cimetière qui a perdu

Ses chrysanthèmes. »

 

Carole Radureau (11/01/2021)

 

……..les poèmes de janvier 2021……

.......pas un jour sans poème.......

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère, #Pas un jour sans poème, #Poésie en boîtée

Repost0

Publié le 31 Décembre 2020

……31 poèmes d’amour à la terre-mère pour en finir avec 2020…..

 

 

J’ai posé ma chaîne de pureté

Entre une écharpe de nuage

Et une série de pins à l’encre de résine.

 

Le nuage coiffe mon humeur

De sa tendre ardeur

J’aime quand le ciel

, délicat

Vient susurrer à mon oreille des mots

Que vous,

Humains

N’imaginez même pas :

Le ciel n’ose pas s’approcher de moi à me toucher

Il respecte la force et la beauté

Le ciel est plus délicat que l’on ne pense.

 

La neige daigne encore me connaître :

Resplendis, neige

Dans ta poudre d’apparence

En toi le tout petit, gémit

Et le nouveau n’a qu’à bien se tenir.

 

J’aimerais qu’on me croque

Qu’on me flashe

Qu’on me mette sur le podium

Qu’on me fige pour l’éternité

J’ai envie d’être fière de ce que je suis

Sans doute très bientôt mes cimes

Ne sauront plus éprouver la caresse de neige

Elles n’auront plus la joie de sentir le flocon

Trébucher et s’épanouir tel un fruit

Je serais moins épatante, plus fade,

Plus triste

Quand la parure d’hiver ne sera plus

Les saisons, sur moi

Ne tinteront plus comme un chant de renouveau.

 

Carole Radureau (17/12/2020)

Inspiré par cette photo de mon cousin Dominique du Jura

31. La montagne-mère

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère

Repost0

Publié le 30 Décembre 2020

 

…….31 poèmes d’amour à la terre-mère pour en finir avec 2020……

 

Regarde la lune !

Elle est belle et grosse et brille

Elle nous envoie un clin d’œil mais

C’est à la terre qu’elle cligne

Comme une complice la lune vient allumer

Les cieux

D’un air chaque fois répété.

 

Je suis la dernière de l’année dit-elle

Vous la finirez avec moi,

Pleine,

Comme une chatte gravide

Qui promène cahin-caha

Son bedon.

 

Lune de transition

Lune de devenir

Lune à laquelle on prête tant de leçons

(Et je ne suis pas la dernière)

Lune toute de simplicité

Eclairage profond.

 

La terre-mère aime cette lumière

Cette petite compagnie

Elles rivalisent leurs rondeurs quand la lune est enceinte

Quand elle rit de son croissant

La terre serre des dents.

 

Est-ce sa cousine ?

Sont-elles apparentées en quoi que ce soit ?

La galaxie a posé sans embarras

Les planètes sur un papier d’argent

Elle les fait se mouvoir chaque jour

Quand elle sert les plats aux géants

Couchés sur leurs divans de velours.

 

Et la lune parfois sourit

Parfois rit

Parfois pleure

Quand le nuage l’assombrit

Elle est triste car son visage d’opale

Aux hommes est caché

Elle aime qu’on l’admire la lune-répétée

Et chaque mois

Recommencer ses mimiques

En y mettant un peu de piment.

 

Carole Radureau (30/12/2020)

 

 

30. La lune-répétée

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère, #Perles de lune

Repost0

Publié le 29 Décembre 2020

 

…….31 poèmes d’amour à la terre-mère pour en finir avec 2020…..

 

Par les chemins de la vie

Je vais, peau d’âme

Ame de terre

Mon poncho élimé.

 

Mes pas évitent les cailloux

Les écueils, les ornières

Mes pas portés par de vieux godillots

En peau de terre.

 

Je ne suis pas pressé

Mon parcours est fait d’air

De riens, d’ères et de pauvreté

Chemineau toute richesse

Dans la sève du moment présent.

 

J’observe le monde

Mon repas porte le nom de débrouillardise

J’ai souvent l’estomac qui gargouille

Ça va !

Je dîne d’un tian de vérités les idées jamais ne manquent !

 

Ma terre que je t’aime tendre et tiède et froide et brûlante

A toutes les sauces de chaque matinée que tu lèves et proposes

Je prends ma subsistance dans ta clairière et

La forêt est mon épicerie.

 

Si je souffre d’un petit bobo

A la lisière d’un pré je collecte

Mon précieux médicament

La nature est ma pharmacie ma pharmacopée de survie.

 

Je pose sur ma tête un sombrero en joncs tressés

J’ai dans ma besace tant de baies succulentes

Parfois on me fait la grâce d’un pain pour sustenter ma faim

Cette faim elle est de découvrir ma peau d’âme

C’est la seule faim l’essentielle.

 

Mon âme, ma pachamama

Celle qui transmet les éléments vitaux

Par tous les interstices de mon corps

Je la bois l’absorbe la mastique la sent la ressent la caresse  la transporte la déporte

Je suis l’absorbeur d’âme de terre vierge et pure

Le grand communicateur.

 

Partout où je m’arrête je discute

Je diffuse le message de ma peau d’âme

Ils le prennent ou le jettent, le dénigrent ou l’infusent

Ils en feront ce qu’ils voudront

Moi j’ai diffusé : radio-Hobo 365 MGZ/an 100% naturel sans

OGM ni pesticides ni idées préconçues !

 

Je suis le vagabond qui caresse sensuellement la peau d’âme

Avec sa plante des pieds éprouvée sensitive curieuse :

Que de tendresse ! Que de tendresse !

Il y a une question que personne ne se pose et qui est :

«  Savez-vous capturer la tendresse de peau d’âme ? »

Chaque jour elle en diffuse tant et tant : c’est en libre service :

Servez-vous, faites-vous plez !!

 

Carole Radureau (29/12/2020)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère, #Hobos et cie

Repost0

Publié le 28 Décembre 2020

28. Longs cheveux

….31 poèmes d’amour à la terre-mère  pour en finir avec 2020……

 

Longs cheveux

Longues ficelles d’argent, de

Verte candeur de

Simplicité

Tombant suivant l’époque sur la

Terre,

Supposée.

 

Longue chevelure

Qui n’en finit plus de rire à la lune

Quand la dormance fait son nid

De fruits en devenir.

 

Cheveux raides

Roides et austères

Comme voulant vers le mystère

Fuir…..

Impermanents.

 

Longs cheveux sous le froid

Sous le vent

Courbant le fil d’un tranchant

Sec

Crinière par la force végétale

Portée.

 

Carole Radureau (28/12/2020)

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère

Repost0

Publié le 27 Décembre 2020

 

………31 poèmes d’amour à la terre-mère pour en finir avec 2020…..

 

La tempête

Tape à ta fenêtre

Tiens-toi bien !

L’eau mouille sa terre la mouille bien

Et le vent tout content

S’engouffre dans les branches dénudées.

 

La tempête te secoue

Le bénitier

Que d’eau, que d’eau

Que d’eau bénite non bénite d’eau pure ou presque

D’eau d’éternité.

 

Le prunus pissardii est secoué comme

Un prunier

Balancement balancement

Mais où vont se cacher les oiseaux ?

 

Sur la fenêtre quel décor !

Toutes ces gouttelettes ces transparentes

Dessinent la carte d’une conquête

Permanente.

 

La neige est loin la pluie a retrouvé

Son chemin habituel

Son lendemain de noël et le

Vent

Lui va comme un gant.

 

Une dernière

Une seulette

A décidé de regarder par la fenêtre

Ce matin elle me parle me dit :

Raconte-moi !

 

J’ai quitté ton rosier, ça y est

Il va avoir froid et

Les tendres roitelets sur lui

N’auront plus de repas tout prêt.

 

Je te raconte je te parle je te poétise

Feuillette au sourire si doux

Collée comme une bouche d’enfant

Sur la vitre endimanchée.

 

Carole Radureau (27/12/2020)

 

27. La tempête

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère

Repost0

Publié le 26 Décembre 2020

26. Ceci est mon offrande

 

……31 poèmes d’amour à la terre-mère pour en finir avec 2020……

 

Prends !

Ceci est mon offrande

Mon humble contribution

C’est un petit bagage de mots

Une offrande particulière

Qui ne se touche pas

Qui n’entre pas en ta chair

Mais qui va au-delà de tout.

 

C’est un morceau de moi

31 jours de ma vie ont à travers toi

Pris forme, matérialisés en ces 31

Offrandes de fin d’année.

 

Cette année particulière

Qui marquera et qui sera pour beaucoup

Enterrée dans le tiroir de leur chambre de bonne

Cette année qui aurait permis de prendre conscience

Cette année où tout aurait pu être remis en question

Cette année de plus grande encore

Destruction.

Nous repasseras-tu le plat chère terre-mère

Laisseras-tu à tes enfants inconscients

Une seconde chance ?

 

Ils dévorent sans pitié ta matière

Ils te souillent et te piétinent

Arrachent de tes entrailles des trésors

Qui devaient y rester cachés

Les chamans amazoniens ont prévenu pourtant

De la dangerosité de sortir ces fruits nocifs de ta chair

Las : le profit passe avant tout !

 

Il y a pire encore !

Ta sève-même ton eau limpide

Ta grande régénération

Ils en ont finalement fait un produit

A spéculer sur sa rareté

Année de tous les dangers !

 

Et tes forêts !

Tes refuges de biodiversité

Ses arbres géants ses multiples espèces

Ses délicats appariements

Ses possibles adaptations

Ses poumons naturels à nous autres vivants,

Essentiels

Ils n’en ont cure

Ils brûlent ils pillent ils plantent ils polluent

Rien d’autre que leur profit !

 

Bien consciente malgré tout d’apporter moi aussi

Ma charge à ta peine

Je n’en suis pas fière

Les forces me manquent pour mettre en application

Un programme complet de déprogrammation

Les années de ma vie me semblent être celles

Où tout s’est développé de néfaste avec la modernité

Le temps que j’ai vécu et c’est comme si le chaos

Avait creusé ce fardeau

Je réalise qu’aucun développement n’est compatible avec la préservation de ta santé

Je réalise que l’on pourrait faire plus raisonnable

Cette pandémie pourrait nous le faire réaliser

Moins consommer

Plus cuisiner

Plus fabriquer de ces mains

Plus resserrer les êtres aimés autour du foyer malgré l’éloignement

Plus de valeurs d’autrefois de chaleur humaine pour réchauffer du froid

L’amour comme étoile du berger

La tendresse comme édredon.

 

Alors ma chère et tendre mère

Prends cette petite offrande

C’est mon petit merci

Mes paroles bafouillantes.

 

Ta terre est en moi comme un peigne échancré

Qui coiffe dans le sens des vagues

Mes pensées.

 

Ta mer est en moi comme une algue pure

Qui enlace mes souffrances et iode

Mes espérances.

 

Ton air est en moi comme un délicat frisson

Qui glisse sur mes paupières toutes empreintes

De lassitude.

 

Ta chaleur est en moi comme un utérus agrandi

Qui cherche en mon cœur des mots

Pour dire ce que l’on tait.

 

Ton froid est en moi comme un crabe qui se sauve

Qui va et revient ne sachant pas qui il est.

 

Carole Radureau (26/12/2020)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère

Repost0

Publié le 25 Décembre 2020

25. Il y aura toujours le chant d’un merle

 

…..31 poèmes d’amour à la terre-mère pour en finir avec 2020…..

 

Il y aura toujours le chant d’un merle

Pour encenser nos vies

Dicter un air de gaieté

Prendre conscience de notre état de vivants.

 

Il y aura toujours un sifflet à reconnaître

A imiter

Une chanson de la pluie qui dit de rentrer son linge

Il y aura toujours une compétition de chant

Avec la fauvette à tête noire :

Un concours du plus beau chant.

 

Mais c’est un régal de miel

Qu’il coule dans nos oreilles !!

Mais c’est une chanson douce

Qu’il instille au compte-goutte !!

Mais c’est un chant de combat

Qui rime sans avoir froid !!

Mais c’est un petit folklore

Qui prend à la quena son sifflet d’autrefois !!

 

Il y aura toujours le chant du merle

Pour toi

Pour toi et toi

En ce jour de noël le merle a en son bec un lombric

C’est son chiffon à poumons

Le lombric astique les cordes vocales

Graisse les vocalises

Affine les futures tyroliennes :

Plus beau sera le chant du printemps

Quand monsieur merle à tue-tête

Nous dira peut-être qu’il est l’heure d’être heureux.

 

Toujours écouter son petit merle !

La voix de son merle

Pour être heureux

Vivons dans l’ère du merle

Avez-vous mieux ?

Avez-vous mieux ?

 

Carole Radureau (16/12/2020)

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère, #Oiseaux muses

Repost0