L’été des énigmes

Publié le 28 Juillet 2021

 

C’est l’été des temps variants

Et l’été des variants

Varier toujours varier

Evite évidemment l’ennui.

 

Ici c’est l’énigme de la pelouse

Un vert

A s’y méprendre

Une douceur bien irriguée

Un certain moelleux

Qui ne déplaît pas aux gatas.

 

C’est un demi-cercle de verdeur

Une interrogation

Pourquoi ici, ici seulement

N’y-a-t-il aucune « mauvaise herbe » ?

 

Seraient-ce les nigelles qui font de l’ombre

A leurs sœurs

Ou une énigme encore plus énigmatique

Qu’une vague supposition ?

 

La nigelle a hissé ses couleurs l’an dernier

C’est clair, elle s’est ressemée

Et cette année après l’explosion

Vient le temps du mûrissement

 

Car si l’on veut de la pérennité en nigelles

Il faut les laisser faire

Elles savent très bien faire ça :

Ejecter leurs petits messages.

 

La nigelle est une plante utile

On la connait sous le nom de cumin noir

Riche en principes actifs

On se demande si ceux-ci ne sont pas

Les véritables désherbants

Si c’est le cas, c’est une trouvaille

Bien mieux que le roundup.

 

Carole Radureau (28/07/2021)

 

sur le devant les nigelles en graines et derrière d'autres nigelles en fleurs

sur le devant les nigelles en graines et derrière d'autres nigelles en fleurs

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bon Simonu n'a pas la réponse, il m'a répondu que personnellement il se fout des "mauvaises herbes", qu'il laisse pousser parce que certainement elles ont leur utilité. En gros, comme toi ;)
Répondre
C
C'est clair, comme moi, puisque je ne les ai jamais considérées comme mauvaises, elles sont très bonnes pour l'usage que j'en fais. Mais, c'est étonnant, il y a une raison certainement, cela nous fait parler et nous interroge, ça alimente nos petites rubriques du jour, ce qui rend le jardin attachant. merci de lui avoir demandé.
A
Ouais pas simple... Les gens sont ignobles :(
C'est pour cela que je ne voulais pas d'un chat qui avait vécu dehors, après ils sont malheureux. Sidonie est née dehors mais elle est arrivée si petite et dans un tel état que je ne pense pas qu'elle souffre du fait qu'elle a été soignée et bien nourrie et que certainement elle n'aurait pas survécu si elle était restée dehors. Ca compte aussi!
Répondre
C
Oui, ça compte et il faut savoir que les chats sont très sensibles à l'avenir qu'on leur réserve, si autre chose de mieux peut leur convenir que la galère de la rue ou de la cage, ils n'hésiteront pas. Par contre les chats qui se sont implantés sur un territoire précis, soit des sauvages soit des domestiques abandonnés, ne le quittent jamais. C'est leur territoire, sur lequel ils savent trouver ce dont ils ont besoin, même si c'est de façon précaire. Ma grand-mère disait que les chats de son temps étaient plus attachés au territoire qu'aux gens (elle me racontait l'histoire de la Mérade qui revenait sans cesse à leur ancienne demeure qui était une rue plus bas, les personnes la ramenait, elle y retournait encore et encore). Maintenant les choses ont changé car les chats vivent très près de nous, trop sans doute, ce qui n'est pas l'idéal pour la gestion de leur stress, du coup, ces chats-là dépendants de l'humain sont évidemment plus attachés à l'humain qu'au territoire. Pour les chats qui vivent près de nous et sortent malgré tout comme les miens, c'est moitié-moitié mais globalement, ils ne voudront pas rester seuls car la présence de l'humain leur est essentielle. Ils auront quand même un peu plus de chances de s'en sortir en cas d'abandon mais de ce que j'ai observé toutes ces années, un chat dans la ville a peu de chances de s'en sortir question nourriture s'il n'a pas à côté des compléments offerts par les gens.
A
Ha tiens faudra que je pose la question à mon ami Simonu qui fait tout son jardin en grand écolo, c'est à dire comme son père, grand-père, arrières et arrières le faisaient. Il a aussi des nigelles, la prochaine fois que je vais sur son blog, je lui demande.
Heureuse la gata, qu'est ce que j'aimerais que Sidonie ait la même chose !
Répondre
C
ça, c'est sûr, Simonu va avoir la réponse.....pour Sidonie, va, ne t'en fais pas, quand ils n'ont pas connu déjà le dehors ça leur manque moins. Par contre quand ils ont commencé à sortir, impossible de leur retirer ça de la tête. C'est ainsi que les gens de l'immeuble à côté de chez nous, depuis que nous sommes ici, laissent leur chat sortir et lorsqu'ils partent en vacances ou définitivement, le chat reste. J'en ai une ces derniers temps qui crèche dans le jardin, je me demande si les maîtres sont en vacances, elle a maigri, elle vient manger dans la gamelle du gato negro et dans celle de ma chatte, et pas par gourmandise, c'est mauvais signe. De plus, c'est la pire ennemie de ma Chouchou !!