la pierre qui philosophe

Publié le 27 Mars 2019

Je suis, maintenant

Avant,
J’étais.

C’était un moi qui n’était pas « je »
Une autre personnalité
Une identité forgée par l’ego et les gens, l’identification à la forme ou toute autre identification :
Une personne naviguant sur un vaisseau de nuages.

Aujourd’hui, ici et maintenant
Je suis.

Qu’est-ce que ça veut dire « je suis » ?
Vous aussi pouvez-le dire :
« Je suis »
Une personne désidentifiée de son identité
L’observateur derrière la pensée
Quelqu’un qui sait qu’il n’est pas ce qu’il pense mais
Une lumière qui est la source de la vie
Retrouvée enfin à juste titre.

C’est difficile à dire
C’est difficile à transmettre
Mais pas difficile à vivre, à adopter, à se réapproprier (je dis réapproprier car je pense que cet état est celui du tout petit enfant non encore intoxiqué par la société, les règles et le conformisme)

Je suis, maintenant
Je vis en ce moment-même
Je n’attends rien de demain ni même de tout à l’heure
Mon passé est une histoire qui ne pèse pas plus que le poids de son histoire.

Je suis, ici
Et non là-bas
Et non dans un endroit rêvé, sensé être mieux que celui-ci.

Je suis
Reconnaissante en la vie qui déroule sa substance sous mes pas
En la vie qui déroule son tableau vivant sous mes yeux
En la vie qui se fait odeurs, senteurs, ambiances
Dont je profite ici et maintenant
Cette vie lumineuse
Sans peur d’un lendemain
Sans peine d’un passé
Un moment jamais vécu et riche pour cela.

C’est difficile à écrire
Il faut être philosophe ou bien phoque-moine sur la banquise
Ou encore manakin dansant sa parade nuptiale
J’ai trouvé une clé de vérité
Et cette vérité j’aimerais la partager
Mais chacun est libre de la découvrir le moment voulu
Ou de passer à côté à jamais.

Je suis qui je suis
Je suis ce que je suis
Je suis, maintenant
Non pas une étiquette
Mais un être comme des milliards d’autres
Non étiquetés
De toute espèce de tout genre de tout nom
Quelqu’un qui vit et sait ce que cela veut dire.

Sans haine, sans dogme, sans idéologie, sans jugement, sans étiquetage, sans chercher à comprendre
Je pose un regard sur les choses qui m’entourent
Je sais ce que je vois
Je n’ai pas de réponse en dehors de la vérité du moment présent
Je ne serai pas celle qui change le monde d’avoir vécu
Je ne serai pas celle qui a fait ce que l’on attendait d’elle
Je ne serai pas celle qui s’est établi une feuille de route
Veut la mener à terme
Je serai celle qui prend la lumière par la main
La remercie de l’accompagner
Il n’y a pas de spiritualité, de religion, de réponse autre que celle-ci
Le dépouillement a mis en lumière la beauté de la vie
Je la bois avec une paille rustique
Je profite de chaque goutte
Tel le moineau je me préoccupe d’énergiser ma fortune
De vibrer de l’air du temps
De vaquer à de petites occupations
Heureuse de les accomplir
Tel le chat je capte chaque rayon de soleil
J’en fais une chape de solidarité
Bien emmitouflée dans la plume profonde de ma vie
Elle m’est utile
J’en profite dès maintenant.

Je ne suis pas blasée
Je me sens forte sous mon apparente faiblesse
Je ne suis pas sans rêves
J’ai des rêves de maintenant bien plus riches encore
Je ne suis pas en train d’abandonner des idéaux
Je les renforce avec cette force vive
Cette compréhension différente
Cette feuille de lecture inédite.

Je suis, maintenant
Ce que je sais est un trésor partagé par des millions
Une conscience révélée
Un trésor qui mérite d’être connu
Si forte est cette vérité qu’elle n’a pas besoin de transmettre
Cherchez au fond de vous
Ouvrez la bonne porte
Avec la bonne clé
Oubliant la petite voix qui parle en permanence dans votre tête
Bienvenue dans un monde de silence où la paix est lovée
Une paix que chacun mérite
Une paix non, la paix
Celle dont chaque être rêve
Mais sans le savoir vraiment.

Carole Radureau (26/03/2019)

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #La pierre qui philosophe

Repost0