La Nébuleuse de la Bulle

Publié le 30 Mai 2022

 

Dans la constellation de Cassiopée

Composée d’hydrogène ionisé

Je demande la Nébuleuse de la Bulle

Dite NGC 7635.

 

Sur l’amas ouverte Messier 52 la Nébuleuse

Est située   la Nébuleuse

Par le vent stellaire est formée

C’est l’étoile SAO 20575 (une étoile Wolf-Rayet) qui créa le vent

A une vitesse vertigineuse !! :

+1700 km/seconde !

 

Le vent stellaire de quoi est-il composé ?

Est-ce un alizé, un mistral, une tramontane ?

Que nenni !

Pas de vents ici

Lui c’est un flux de plasma

Contenant des protons et des électrons

Ejectés de la haute sphère des étoiles.

Là-haut également l’univers n’est pas tendre.

 

L’étoile est la plus brillante

Elle est très jeune, vous allez rêver : moins de 4 millions d’années)

Elle est très chaude, vous allez frissonner : environ 35.000 degrés

Elle est massive, vous allez soupirer : 20 à 40 fois la masse solaire

La Nébuleuse, elle a environ 40.000 ans

Et la bulle comme se forme-t-elle ?

C’est un front de choc où

Le vent stellaire rencontre

Le matériau interstellaire.

On comprend mieux pourquoi ça bulle.

 

Dans 10 à 20 millions d’années

L’étoile explosera en Supernova

S’en sera fini d’elle

Une fin en explosion

Que de violence !

De la terre on verrait cela comme une nouvelle étoile

Pourtant c’est une étoile qui disparaît

Mais pour ce faire encore faudrait-il en voir une

De Supernova (jamais observé dans notre galaxie La voie lactée depuis qu’a été inventé le télescope).

 

La bulle est d’une dimension considérable

Elle s’étend sur 10 années-lumière de diamètre

Pour comparer :

L’héliosphère du soleil dans la zone d’influence de ses vents solaires =

Moins de 12 années-lumière !

 

Le télescope montre la Nébuleuse comme une coquille

Une faible coquille

Large autour de l’étoile

Par la vision détournée

On peut observer la Nébuleuse

Cette vision détournée c’est faire semblant de regarder

En catimini ou l’air de rien

Un peu comme si on louchait sur l’objet convoité.

 

Je ne sais pas si Serge a utilisé la vision détournée

La vision retournée

Ou la vision rêvée

Je sais que sa photo c’est un rêve

Où des millions de petits yeux vivants

Regardent la terre des hommes

Les trouvant bien prétentieux

Quand on sait ce qu’il y a

Au-dessus d’eux.

 

Carole Radureau (30/05/2022)

 

Inspirée par cette photo de Serge

 

La Nébuleuse de la Bulle

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #La tête dans les étoiles, #Une bulle

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Cette photo a été faite avec une lunette de 80 mm de diamètre et 600 mm de focale, sur une monture qui suit le mouvement apparent des étoiles (illusion due à la rotation de la terre) et un appareil photo numérique plein format ( 24x36) le capteur de l'appareil accumule la lumière (contrairement à l'oeil humain) et on peut en empilant plusieurs photos avec un logiciel obtenir l'équivalent d'une pose très longue<br /> ici, 250 photos de 75 secondes soit 5h20 de pose + 1 h de photos de calibration (pour réduire les défauts du à l'échauffement du capteur)<br /> vu la taille apparente de cette nébuleuse et la taille de la lunette il faut une pose très longue<br /> l'astrophoto permet de voir des choses invisibles à l'oeil nu<br /> <br /> la vision détournée ne concerne que l'observation visuelle et elle s'explique par le fait que notre rétine est formée de récepteurs : les cônes pour les couleurs et les bâtonnets pour la lumière<br /> les bâtonnets se situant principalement sur la périphérie de la rétine on perçoit plus de lumière en regardant légèrement à coté d'une source lumineuse et on perçoit donc plus de détails<br /> c'est un exercice que l'on peut faire en particulier avec l'amas des pléiades (visibles plutôt en automne hiver) Si on les fixe on voit une tache blanchâtre et si on regarde légèrement à coté on arrive à distinguer les sept étoiles de l'amas<br /> <br /> l'astronomie est une boite à rêves
Répondre
C
Merci pour ces explications Serge, et merci mille fois de nous faire profiter de ces merveilles non visibles à l'oeil nu. C'est très technique et il faut que tu sois passionné, patient et résistant pour veiller la nuit et pour régler tout ce système : c'est tout simplement prodigieux. Je te félicite et c'est bien que tu l'expliques car nous autres terriens nous n'avons pas conscience de tout que cela demande comme implication, matériel, connaissances etc.......je n'ai jamais su ce que j'observais dans le ciel au-delà de la lune et du grand chariot ce que l'on ne peut pas louper, je pense que mon système d'orientation est aussi défaillant sur terre que dans le cosmos et j'aimerais bien un jour apercevoir les Pléiades si seulement elles sont visibles où je vis. Mais je n'ai plus la résistance physique pour rester la nuit dehors à attendre. Aussi je voyage à travers toi et ce que je découvre est formidable et d'une grande beauté. Merci encore pour tout cela.