Top articles

  • Ode à la biophilie

    19 avril 2018 ( #Terre-mère )

    « Quand vous atteindrez le cœur de la vie, vous trouverez la beauté de toute chose, même dans les yeux aveugles à la beauté. » Khalil Gibran, Le sable et l’écume Tout ce qui vit me plaît Tout ce qui vit trouve grâce à mes yeux Tu ouvres ta petite bouche...

  • Les petites étoiles qui illuminent nos vies

    15 novembre 2017 ( #Quartz rose étoilé )

    La naissance est une joie de vivre Et chaque petite vie est une étoile Qui brille fort dans le sens à donner à la vie Chaque petite étoile est un chemin donné A nous d’y projeter des lignes droites De lui éviter trop d’ornières D’aplanir les virages à...

  • La poésie sans fin : Et le capitalisme ?

    04 décembre 2018 ( #Eclat de pyrite )

    le but c'est que chaque poésie s'emboîte dans l'autre......la dernière phrase sert de lien …..je chanterais celui qui est la cause de tout Pourtant on ne le cite pas On l’oublie Faisant partie totalement de toutes les vies Père à la matrice pourrie Sans...

  • La poésie sans fin : Le fil de l’étoile

    13 décembre 2018 ( #Géminides de cristal )

    Par NASA Ames Research Center/S. Molau and P. Jenniskens — http://solarsystem.nasa.gov/multimedia/display.cfm?IM_ID=843, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=133702 le poème précédent Mais pour tout l’or du monde Je copierais...

  • La poésie sans fin : La grande toile constellée

    15 décembre 2018 ( #Point de Pégase )

    grand carré de Pégase- Par Michelet B — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1061282 le poème précédent Nous tisserons la laine des rubis au rouet des étoiles Dans cette grande toile aïda du ciel Le compte ne...

  • La poésie sans fin : La connexion

    16 décembre 2018 ( #Larme d'apache )

    le poème précédent Et dans sa joie et dans sa peine l’art entrera dans la matière Le quartz a dessiné un nom sur la canopée du ciel Et toi tu en es la gardienne attitrée Il faut toquer à cette porte avec un heurtoir de velours Entrer dans cet espace où...

  • La poésie sans fin : Le marbre et la bruine

    19 décembre 2018 ( #Pierre-Mère )

    le poème précédent Il y a des petits points (étoiles) qui dessinent un message Et qui ne sont pas les fruits du hasard Il y a comme un dessin somptueux Provoqué par la force des siècles La bruine Peut le révéler Dans sa chair Compressée Pressurée par...

  • La poésie sans fin : La fougère fait un vœu

    20 décembre 2018 ( #Coeur de malachite )

    le poème précédent La bruine a décidé de ternir la pierre La bruine a dit : pluie ne te rends pas Et dans un soupir de verdure et de féerie La fougère a décidé Cette année de faire un vœu : Je veux entendre le bruit du tambour Rebondir sur le cœur tendre...

  • La poésie sans fin : L’enfant bercé par le chardonneret

    23 décembre 2018 ( #Quartz rose étoilé )

    le poème précédent Il y a une joie pure dessinée sur la paroi Il y a comme une lueur d’amour Fusant telle une étoile déclarée universelle Cette étoile était celle de la naissance Une étoile de révolution et de laitance d’iris Un cri et une accalmie dans...

  • Où-es-tu ? Le gypaète barbu

    30 décembre 2018 ( #Oeil de faucon )

    Par Juan Carlos Noreña — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=73530117 .......L'oiseau qui vole n'a pas de maître....... Te voir t’ébattre Dans un bain ferrugineux Te voir calculer la trajectoire de l’os Te...

  • Pitaya le puma

    02 décembre 2018 ( #Oeil de faucon )

    Par USFWS Mountain-Prairie — 8th Place - Mountain Lion, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=21102825 ….félin pour l’autre…. Dans le désert Et la sierra Va, Ombre sombre Sableuse d’ombre Pitaya le puma Fruit sec Dragon félin...

  • Térébinthe l’ara hyacinthe

    28 octobre 2018 ( #Oeil de faucon )

    ……l’oiseau qui vole n’a pas de maître….. Térébinthe Bleu de cobalt Ton œil un peu effronté Cligne En ma direction : Oui je sais comme dans la forêt Tes ans sont comptés Je suis digne fille qui protègera Tes droits. Térébinthe Ton vol est une poésie bleue...

  • Une histoire de fougère

    15 février 2019 ( #Fleur de la liberté )

    ……la petite flore qui tombe….. Il n’y a pas de limite aux bras De la fougère Qui chaque année sortent du ventre De la terre Etendant leur volupté Il n’y a pas de limite aux yeux De la fougère Qui chaque année élaborent Des paires Duveteuses Etirant leur...

  • Plume de macareux trempée dans le miel de fougère

    27 février 2019 ( #Miel de fougère )

    Par Julielangford — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7416553 Prends ma petite plume Délicate et précieuse Pour écrire ton poème Ton poème du printemps précoce Mon chant qui mugit Au loin, tu croirais entendre...

  • Petit-Baigneur le castor

    23 juin 2019 ( #Oeil de faucon )

    )., CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1767759 Un qui ne veut que construire Bâtir est sa destinée Les ponts sont un diapason Un strapontin à idées Un qui ne songe qu’à flotter Comme Le bois léger Scié à l’unisson Les castors solidaires...

  • Une pensée de Rouen

    17 février 2019 ( #Fleur de la liberté )

    CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=640321 ……la petite flore qui tombe……. Une pensée de Rouen Une pour qui on contourne la ville On y pense à cette pensée Qui veut s’éterniser. En les fourmis elle a des complices Ce sont ces...

  • Marley le margay

    08 septembre 2019 ( #Oeil de faucon )

    …..félin pour l’autre…… Souple comme un singe Agile comme un chat Dans les arbres les feuillages Tu vis Aisément. Tes yeux sont deux billes d’ambres Tout juste teintées par l’opale du soleil Ta fourrure est un labyrinthe des anges Tout juste teintée par...

  • Hécate le chat à tête plate

    15 septembre 2019 ( #Oeil de faucon )

    …..félin pour l’autre…… On ne le connaît guère Le petit cachottier aime le secret Les hommes ont détruit son habitat Maintenant il est aux abois Peine à se prélasser dans les rivières Les piscines naturelles Se sachant observé On ne le connaît guère Qui...

  • Mburucuyá le tamandua

    25 novembre 2018 ( #Oeil de faucon )

    Ours à miel (oso melero) Acrobate agile et musclé Qui Dans les arbres observe et agit. Un repas de fourmis Un déjeuner de termites Un dessert d’abeilles mais oui Et te voilà ravi Prêt à faire le pas-de-deux avec un jeune Guaraní Pressé. Tamandua Je t’ai...

  • Cristaux de souvenirs

    19 octobre 2014 ( #Pierre-Mère )

    ALBERT Les pierres dévorent elles toujours les âmes inquiètes ? Quand dans leurs yeux résonne l’éternelle question Comme dans l’éphémère d’une vie résonne le magma Tes yeux matin de Burle interrogeais un ciel changeur Tes soucis bien planqués comme la...

  • Espiga de libertad

    01 juin 2014 ( #Lance-pierre )

    Nous sommes nés de la nuit Nous sommes nés de la nuit Du silence monte la sève De la sève nait la lumière Nous sommes nés de la nuit Comme les branches de l’espérance Nous caressons la vie L’école nous apprend le pain Nous portons l’amour et la terre...

  • A grands cris brûlants de Roger Colombier

    04 septembre 2013 ( #Les chroniques de Roger )

    Le rêve turbulent a refermé sa porte Laissant son cœur dehors aux serres des gerfauts Sur l’horizon rien ne s’éveille de la sorte Comme le jour tranché au pied de l’échafaud Depuis un soleil noir picore nos étoiles Défaufilant jusqu’au sang de notre drapeau...

  • L'être humain de Françoise Michel

    28 septembre 2013 ( #Muse de cristal )

    Pourquoi ne m'avez-vous pas dit qu'il serait rouge ? Fils de la Terre et du ciel, je lui aurais prédit la prison pour qu'il ne bouge Pourquoi ne m'avez-vous pas dit qu'il serait noir ? Trop confiant, il ne lui resterait bientôt que l'espoir Pourquoi ne...

  • La poésie sans fin – En direct des étoiles

    02 décembre 2018 ( #Obsidienne de Lipari )

    Ecoutez, si l’on allume les étoiles C’est quelles sont à quelqu’un nécessaires….. Le rouge de l’étoile Le blanc scintillant sur l’émail de ses dents Son sourire sincère Son bras qui pointe en direction Sa grande force Son message adressé les fins d’année...

  • L’orchestre de la Renoncule

    17 janvier 2019 ( #Des fleurs pour Millah )

    Un rythme du plus profond de la forêt Tu vois chacun a pris son instrument Celui qui fait du vent Comme son frère dans les branchages Celui qui glisse son doux cordage Pris au cœur des branchages Et celui qui résonne fort Comme un cœur qui bat l’aurore....