Top articles

  • Telle la grive

    31 août 2020 ( #Oiseaux muses )

    Telle la grive tournons- nous vers la lumière qui dans le matin frais cherche à se frayer chemin Il n’est plus belle lumière que celle qui se fixe sur l’oiseau matinal Telle la grive, conjuguons le verbe récolter au pluriel du présent car le présent est...

  • Colonie

    25 septembre 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Tu vois, de l’espace J’ai tout pris Le son le temps le rayon le vent Et la nourriture profonde Tu vois de l’espace Je me reproduis Déposant Délicatement Mon petit bulbe sans histoire Pour arriver à mes fins Sans histoire Qu’un jour je fonde Une colonie...

  • Comprendre

    18 juillet 2020 ( #Pierre de compréhension )

    Le granite a posé sur les vagues Un message aussi vague que son cru Elle est rose la parole de pierre Et ocre son intemporalité Dans le creux de ton aisselle, pierre La mer a laissé son secret en giron L’améthyste veut qu’on la croie Quand son corsage...

  • Pouvoir encore écrire

    10 juin 2020 ( #Fleur de la liberté )

    Pouvoir encore écrire La rose tout en haut du mât La cime aux yeux plein d’éclats Pouvoir encore le dire Bien plus frais que tout frimas Bien plus vrai que l’anonymat Il est une chose qui se tait La nature a faim de mots. Pouvoir encore parler La verdeur...

  • Le petit chemin jaune et vert

    07 mai 2020 ( #Chronique du virus )

    Une odeur d’autrefois d’aujourd’hui et d’ailleurs Comme un rejet du froid et au jaune retrouvé Un horizon au détour du chemin Vers la mer amplement, tourné Vers le bleu qui s’agite et son lait qui déborde La houle a écrit le poème pour le vent qui lui,...

  • La mer attend

    08 mai 2020 ( #Chronique du virus )

    image de mon comp@ Henri G. Dans l’espace coiffé de varech-amertume Suivre les traces de petites pattes préoccupées C’est un espace gardé par la fourche de Neptune Par la quintessence rosée des méduses. L’oiseau est là et se démultiplie Il parle en sa...

  • L’apprentissage

    23 mai 2020 ( #Chronique du virus )

    L’apprentissage permet de grandir De sortir plus forts d’une situation périlleuse. Apprendre qu’aucun sacrifice n’est vain Menant avec confiance au renouveau. Si la mesure est prise Que les erreurs ne sont pas reproduites L’avenir pourrait sembler plus...

  • La fourmi (Plaidoyer pour les peuples originaires)

    29 avril 2020 ( #Coeur originaire )

    Comme une petite fourmi j’avance sur cette terre Une lourde charge sur les épaules Le chemin est long Chaque jour sinueux L’encre des mes jours ne coule pas toujours en abondance Je porte malgré moi le désir de bien faire Le désir de compenser et celui...

  • L’unité et l’attente

    25 mars 2020 ( #Chronique du virus )

    Ne serait-ce qu’une fois dans la vie Se sentir un ou une Avec chacun de ses frères humains Ne serait-ce qu’une seule fois sur cette terre Se dire ce que je vis Ma sœur de Patagonie Mon frère au Mexique Mon cousin chinois Ma tante en Afrique Mon petit...

  • Le circaète à poitrine noire

    21 décembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Quand tu iras te coucher Dans le soir couché en travers de ta route La colonie t’accueillera et là Tu sauras que la compagnie a du bon. Pourtant la solitude est ta compañera Elle te tient chaud quand tu survoles l’air sec Quand tu te tiens à l’affût D’un...

  • L’élanion à queue blanche

    26 décembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    De son regard de parchemin Sa cavité profonde prend un air de demain Quand le ciel a dit non et que la lune n’a pas compris. Il me regarde droit dans les yeux Mon sang bouillonne face à tant de beauté Tant d’énigme Tant de passion Sur la blancheur pure...

  • A l’encre de nénuphar

    19 novembre 2019 ( #Encre florale )

    Par Claude Monet — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=51134641 A l’encre de nénuphar j’écris C’est comme qui dirait un pari De saisir Au cœur de la fleur La vie qui s’étend Dans une coupe de nacre tiède....

  • Le bagadais casqué

    04 novembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Un soleil émerveillé à un œil Une marguerite dorée à l’or fin À l’autre œil Comment voir le monde Autrement Que du bon côté ? Sur sa tête la houppette se dresse Pour saluer le soleil Le matin fécond Et le soir au coucher Elle se replie pour dire au revoir...

  • Le vautour moine

    04 novembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Autrefois dans le ciel Mon vol étalait une tache sombre A l’horizon Je déployais ma puissance au-dessus Des vallées Recherchant quelques victuailles Déposées par la mort au semblant Des rochers. Le vautour est un veilleur Un nettoyeur Un garant de l’ordre...

  • L’envol du macareux

    05 novembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Il faut Sans hésiter Prendre la décision Et s’élancer. Il faut Sans y penser Quitter cette demeure solide Ce paradis de la pierre Avec ses petites grottes ses lichens Ses lutins ses légendes Et prendre son envol Vers l’océan du pourtant. La vie se fera...

  • Le rollier d’Abyssinie

    07 novembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    L’enfant de Neptune et de la rose Inerme A glissé sur ses plumes Une turquoise Parfumée. C’est pour distraire les hirondelles Leur chiper un insecte Par lui Convoité. Sa silhouette S’étire A l’infini Quand ses rectrices N’en finissent plus De l’allonger...

  • Le pélican brun

    08 novembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Il semble réclamer aux nuages Sa ration de poissons Où envoyer des prières à la lune Pour lui offrir une dulcinée. Il a une réserve Dans laquelle puiser Par milliers Des pensées d’amour et de joie Pour tous les jours De la vie. Le pélican a revêtu ses...

  • La pie bleue à calotte noire

    09 novembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    La pie qui chante Est bleue Et son regard dans l’eau Aussi. La pie qui a revêtu sa cape bleue Perché sur sa tête Un calot d’encre de seiche Et glissé sur son rêve Un halo de mystère. Quand s’envole Au long cours du jour L’oiseau au rêve bleu Passe au-dessus...

  • Qui n’en veut d’la prison ?

    04 octobre 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    ……Plume de Magnanville…… L’édile a dit : Je ne serais pas de ceux qui disent : Oui mais pas chez nous !! Qui n’en veut d’la prison ? Les arguments contre s’ajoutent aux arguments contre. Les refus s’additionnent aux refus. Avez-vous bien réfléchi avant...

  • Ode à la Nueva Canción

    10 octobre 2019 ( #Aragonite )

    simplemente victor! comenten y califiquen porfa Comme une qui s’est glissée Telle une anguille dans le porte-monnaie des anges En catimini Son habit de lumière par l’ombre Pressentie Ressentie comme un besoin pressent Une obligation de se faire connaître...

  • Le pouls de la fougère

    12 octobre 2019 ( #Fougère au coeur )

    Le pouls de la fougère Bat Au rythme Du pouls de la terre-mère. Il ombre de sa fronde Le corps énergétique La profondeur sacrée de l’être En tout lieu. Le pouls C’est une petite rivière Qui fait de l’œil aux iris d’eau Se parfume aux aisselles des menthes...

  • Le corbeau à cou blanc

    18 octobre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Dansant un pas de deux Sur la ligne à haute tension Tu te rapproches tout doucement De ta dulcinée. Noir dans le ciel Cirage prestement lustré sous l’action De deux diamants de ciel Curieusement Rencontrés Une flamme blanche parfois Sourit Pendant que...

  • Livrée

    09 septembre 2019 ( #Oiseau-muse )

    Je ne te livrerais de moi Que ce poisson pêché dans l’effroi Des eaux. Une subsistance Un morceau de chair Pour combler dans ton ventre Le trou immense Décoeuré. Je ne te livrerais de moi Que cette esbroufe Cette capacité à sortir du tumulte La proie...

  • Tel le cygne de Bewick

    21 août 2019 ( #Oeil de faucon )

    Par Maga-chan — photo taken by Maga-chan, CC BY-SA 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=504419 L’amour tel le cygne de Bewick Glisse Son regard tranquille Sur l’onde Imperturbable. Il est eau Il est pur Il ne souffre d’aucun remous Le...

  • La nature, elle.....

    05 octobre 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    La nature, elle Se contente de vivre Poussant sa flèche vive Comme un cri L’intrus, elle le contourne L’intrus, parfois elle le colonise L’intrus, peut servir de cache Chaque objet insolite est intégré La nature, elle Se sert de tout puisque Tout Lui...