Top articles

  • Le « monde d’après »

    21 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    Il n’y a pas de monde d’après Il n’y a pas de monde d’avant Il n’y a que le monde D’ici et maintenant Celui qui porte nos pas Celui qui irrigue notre sang Celui qui nous offre un sourire Celui qui est notre unique réalité. Ce monde d’avant était le monde...

  • Il n’y a pas de vaccin

    10 août 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Il n’y a pas de vaccin contre le réchauffement climatique La montée des eaux Nos petites mains réunies Ne l’impressionnerons pas Les incendies emportant dans leurs flammèches Des centaines d’années de construction de sèves Et d’amour Ne se volatiseront...

  • L’empreinte de la galaxie

    14 août 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Je ne sais où se dessine la voie du ciel Pourtant je ne suis pas originale Moi aussi j’aime voir des figures dans tout Donner des noms M’imaginer des formes dans les nuages ou le ciel Les peuples aussi aiment interpréter et cela va plus loin C’est tout...

  • Voir le monde

    15 août 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Voir le monde sous un autre angle Elle a bon don la conséquence des yeux ! Sortir d’un sentier battu trop débattu De l’opposition des choses Et de la manipulation qui va avec. Ne pas tomber dans le piège ! Il y a une évidence Une règle toute simple à...

  • L’insistant

    28 août 2020 ( #Oiseaux muses )

    Je te trouverais quoi qu’il en soit Je te trouverais Mon ciseau à bois c’est un outil parfait Là où tu es où que tu sois Je te trouverais crois-moi. Et toi vas-tu te rentrer ça dans ta tête de bois ? J’insiste et j’insiste mais rien à faire Borné encore...

  • Arôme fruits des bois

    16 août 2021 ( #Fruits des bois )

    Par le prince et la mi-août Par la voie du ciel la pince à bijoux La vue a révélé le fruit Caché sous sa parure Sans doute le chemin est-il tracé Et la traverse d’abondance Qui rime avec profusion Sans se laisser raconter la fable du petit chaperon rouge...

  • Peau de nuit, peau de jour

    22 septembre 2020 ( #La tête dans les étoiles )

    image de Serge Le soir venu tout simplement Tout comme on retire ses vêtements Retirer sa peau de jour Du jour usé, du jour fini Avec ses joies et ses peines Ses riens, ses touts. Enfiler Sa peau de nuit Celle qui a le pouvoir du ciel Avec la peau de...

  • Le nuage qui voulait admirer les fleurs

    26 septembre 2020 ( #Amour anticonformiste )

    Il était fatigué d’habiller le ciel D’aller et venir Lentement et sûrement D’un côté à l’autre de cet infini. Le ciel, mais Il était sans cesse le même Peu de vagues Peu de variété ci ce n’est Le trafic créatif des nuages, le grand chambardement de masse....

  • Le grimpereau des bois

    26 septembre 2020 ( #Oiseaux muses )

    Sautillant un pas de deux Sur le tronc vibrant Rugueux Il les dégotte les insectes Gare à leurs fesses Lui, il sait ce qu’il veut. Son bec fourre-partout Comme un bric-à-brac qui brinqueballe Des trousses, des cartables, des trombones Des attrape-nigauds...

  • L’oiseau qui bougeait les cailloux

    27 novembre 2020 ( #Oiseaux muses )

    Il a de son bec Bougé la pierre Soulevé sa carapace minérale Pour y chercher l’insecte. Rien ne le gêne Rien ne lui fait peur L’eau est sa maison Sa déité, son partage. Tu peux, Impétueux torrent, Te rire de moi quand la faim Semble Me tenailler : Moi...

  • Premier rougir

    17 août 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Premier rougir Premier soupir sur le vent Comme un voile de présent Opaque occultant vivement La lumière Première couleur Qui trompe avec ardeur La verdeur officielle La verdeur conforme au temps La véritable la sensée Mais que fais-tu petite Esseulée...

  • Le cosmos déchiqueté

    18 août 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Dans l’acceptation de la différence La grande braderie de la tolérance Dans l’évidence qui rime avec essentiel Je demande le cosmos déchiqueté Pourquoi ? Parce qu’il a décuplé ses ailes Qu’il a semé sur sa taille des jupettes Qui tournent en dansant Parce...

  • Le manchot pygmée

    13 novembre 2020 ( #Oiseaux muses )

    Le plus petit, le petit Tux El pingüino azul Qui, de Nouvelle-Zélande au Chili Sur la terre sur la mer Glisse sa touche bleutée. Il est émouvant il est attachant Il semble perdu Au bord de l’océan Cette immensité c’est sa baignoire à lui Pendant 3 mois...

  • Rose-lueur

    03 octobre 2020 ( #Rose-espoir )

    Au-dessus du toit Comme un signe Non pas le hussard mais presque Une rose Isolée Rouge de surcroit Montre au monde Sa face rubiconde : Ce n’est pas la plus « belle » Ce n’est pas la plus rare Ce n’est pas la rose de collection Non, c’est la rose simple...

  • Saga-zinnia : Parabole d’Andromède

    14 septembre 2021 ( #Saga-zinnia )

    Andromède ? : ici la terre !! La fusion des yeux L’entrecroisé des valises de pollen Et le cœur d’une galaxie curieuse Ici c’est la parabole-zinnia La grande préoccupation D’un espace désolé Nous un faisons une carrière Le champ stellaire guidé par les...

  • Le pic mar

    08 octobre 2020 ( #Oiseaux muses )

    Dans la frondeuse canopée Bien à l’abri des regards, Caché, Le pic mar tient une assemblée. Ses condisciples sont essentiels Ils sont la voix et le dîner Le pic mar a décidé De les convoquer ce soir Pour ensuite A son gré Pouvoir Les déguster. Il s’en...

  • Noisette Ardéchoise ou La vie sauvage

    13 septembre 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Héhé, je fais ma vedette ! Vous ne m’en voudrez pas ! La vie sauvage comme évidence La vie, quoi ! La véritable Sauter de branche et branche Prendre la température des fées Et sourire à la vie : Quoi qu’il en soit ! C’est beau d’être de chlorophylle Entouré...

  • Dans 4,5 milliards d’années…..

    14 septembre 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    …….Il y a bien longtemps que nous aurons rejoint les étoiles Habillés de milliers de vies renaissances en renaissances Quoi qu’on en dise quoi qu’on en pense Il est toujours permis de croire de penser de rêver De pronostiquer Personne, non, personne Jamais...

  • La perche

    17 septembre 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Seul A la dérive Prendre soin de soit A l’aveugle Ou en visionnaire Juste parce qu’il faut le faire Avec les moyens du bord Nul doute Le système D ça sauve Ça soulage Faut pas faire les difficiles. Le bord parlons-en Il tangue 2 jours sur 2 Bien saisir...

  • Flint de la selva

    19 septembre 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Flint, capitaine au long cours Prince des airs et des soubresauts Ni longue vue si ce n’est la Perçante Ni boussole si ce n’est Le phare tellurique Où est cachée la carte qui mène Au trésor Dis, Flint, capitán de la selva ? Est-ce un trésor de noisettes...

  • Le grand bordel français (Le titre a tout dit)

    11 septembre 2020 ( #Chronique du virus )

    Aujourd’hui à l’heure de la leçon de non jugement je voudrais Vous dire comme la lumière est douce le matin Comme nimbée de ce voile de soleil franchement refroidi par le feu de l’été Sur les dernières fleurs, les résistantes Il incline son visage de...

  • Flocon d’été

    22 septembre 2021 ( #Pas un jour sans poème )

    Flocon d’été Non breveté Etoiles en convalescence Filles d’innocence Attendant Attendant De neiger Sur le cristal de terre asséchée Flocon d’été Cousin divers Coussin d’hiver Quand la bogue a froid Sous sa cape d’humus Refroidi Flocon d’été Couple interdit...

  • Entre voyelles d’étoiles et consonnes d’écume

    25 septembre 2020 ( #Agua marina )

    Tire un trait Etend le fil Là !! Tu y accrocheras les messages Ecrits Avec des mots Pris dans l’air de la vie Les étoiles t’ont tout appris Tu bégayais autrefois Elles ont glissé dans ta glotte La voyelle magique de l’univers Avec sa robe de transparence...

  • Langue de pic vert

    26 septembre 2020 ( #Oiseaux muses )

    Certains disent : Langue de vipère ! Moi je dis : Langue de pic vert ! Tire la langue Longue langue Si longue que ne lui échappe Aucun petits vers. Il agglutine ver à ver Décalque l’arbre à vers C’est pour écrire une poésie Forestière. Il aime glisser...

  • La grive musicienne

    28 septembre 2020 ( #Oiseaux muses )

    Je suis heureuse de t’accueillir, grive, dans mon jardin Avec ton plastron ivoire parsemé d’étoiles Je t’avais invitée Tu es venue Petite magicienne Messagère De la canopée du ciel Des pas perdus Comme une gaieté qui soudain Jaillit Avec sa fraîcheur...