Top articles

  • Permanente

    01 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    Confier à la majesté de ses certitudes La coiffure ambrée des cieux ; Dans un défilé de mode posthume La laque a brisé le sceau du secret ; Moitié blanc/ limon de l’océan Moitié rose d’une fièvre quarte ; L’écorce des jésuites à l’âme en fête Quand on...

  • Il y a quelque chose

    02 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    Il y a quelque chose de plus Un je ne sais quoi La différence est là Sans lunettes on la voit Un éclat dans l’éclat Un contraste dans l’éclat Une palette de nuances Comme un projecteur. Ce n’est pas que le bleu soit sublimé C’est qu’il est plus liquide...

  • Confinée avec mon tortionnaire

    03 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    Confinée avec mon tortionnaire L’horreur au quotidien Pas un mur qui ne réagit Une fenêtre qui s’ouvre pour libérer la vie L’air est lourd trop lourd de ce relent qui sort des bouches qui crient sans cesse Imprégnée d’alcool l’haleine Est un buvard imprimé...

  • La lune par-dessus tout

    03 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    La lune par-dessus tout Son croissant voluptueux Ses yeux qui se taisent cette fois Tournés vers l’au-delà du monde La lune comme une mère éloignée Un cordon ombilical tranché Livré à lui-même le cordon Non enterré non consacré Comme un lien perdu Négligé...

  • Le piquant du jardin

    06 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    De la haine ma muse veut parler Et de sa sœur la malfaisance Tous ces aiguillons dans les talons Plantés Tous ces clous aux ongles rongés Qui grattent sur la terre chaque moment propice Pour accomplir leurs sévices. Mais le piquant me porte bien plus...

  • On a besoin de poésie

    09 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    La poésie c’est un autre œil sur le monde Un conte qui ne dit pas son nom Un film en couleur. Je dis fleur et s’ouvrent par milliers Des champs remplis de lumière Dans lesquels batifolent abeilles et oiseaux Au milieu d’une ode au nectar. Je dis forêt...

  • Pas un nuage

    10 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    Pas un nuage Pas un seul signe perturbateur Comme la réponse d’un sage A la question Bleu Sans aucune trace Ni aucune marque Ni aucun marqueur Bleu Uniformément bleu Non uniforme de couleur bleue La pureté a écrit dans le ciel Un poème éponyme La couleur...

  • Dans l'intimité de la gélinotte des bois

    10 avril 2020 ( #Oiseaux muses )

    Male of Hazel grouse (Bonasa bonasia) in March leads a fairly monotonous and leisurely lifestyle. He rests, hiding in fir branches, and whistles from time to... J'aime bien cette chaîne de vidéos biélorusse. Les films sont bien tournés et je les trouve...

  • Le trait

    13 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    Vivre sur cette terre comme une fleur précoce Suivant des cycles préétablis Aimer de manière préétablie Vieillir de manière préétablie Et Quand le virus vient il aplanit le tout Te fauche de manière non établie C’est très choquant non pas l’idée du virus...

  • La délicatesse

    13 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    La délicatesse est une fleur de l’âme Une petite vague qui se soulève, timide C’est une touche de peinture à peine suggestive Comme un rose aux joues éveillé par le sentiment La délicatesse c’est une antithèse un antidote A tant de pensées contradictoires...

  • En-choeurez l’aube de vos chants

    14 avril 2020 ( #Oiseaux muses )

    Description : jardin situé dans l'Oise - Picardie - France- diaporama avec le chant de chaque oiseau /slideshow with the song of each bird 0:00 chardonneret ... En-choeurez l’aube de vos chants Mes oiseaux ! Comme vous y allez ! La muse du printemps amuse...

  • Pour marcher sur la terre-mère

    15 avril 2020 ( #Terre-mère )

    …..Délicats concepts….. Pour marcher sur la terre-mère Il faut de bons souliers Des souliers qui ne la blesse pas Des souliers au bout recourbé. Dans mon âme le doux concept C’est comme une tendresse par les ailes portée Un chant profond qui vient de...

  • Au cœur de la fougère

    25 avril 2020 ( #Chronique du virus )

    Au cœur de la fougère La vie reprend ses droits De son peigne la finesse d’un grain Coiffe toutes les espérances. Dans les bras d’une fougère Il fait chaud même quand il fait froid Elle dit bonjour et le coucou lui répond Elle dit je t’aime et la haine...

  • La fougère se déploie

    15 mai 2020 ( #Fougère au coeur )

    La fougère se déploie Elle suit le chemin habituel Elle lève ses petites mains Vers un rai de lumière - une question – Si elle veut faire son cycle Chaque jour suffit à ses besoins Parfois elle s’interroge mais si peu Demain pour elle n’est pas Si la...

  • Celui qui chante toute la journée

    22 mai 2020 ( #Oiseaux muses )

    La saison c’est sa saison à lui Il le dit il le chante il le vocalise C’est un puits sans fond Un désir ininterrompu qui emplit tout Tout le jour qui est son jour à lui A l’autre bout du fil chacun en fait la remarque C’est un oiseau en cage, c’est une...

  • Comme j'aime

    02 juin 2020 ( #Oiseaux muses )

    Comme j’aime tu as Cette turquoise à l’aile, striée De larmes d’étoiles, Comme j’aime tu as Le regard tendre et comme un Petit air effronté. Comme j’aime tu vis en liberté La nature est ta couverture et l’air Ta chanson. Comme j’aime tu poursuis ton chemin...

  • Le martinet noir

    12 juin 2020 ( #Oiseaux muses )

    Il a pris place à la table Sans s’asseoir Le martinet noir Dans le ciel il tournoie sans cesse Dans un ballet plein d’adresse Il chope au vol le plancton aérien Il dort en volant son dortoir est mobile Quand son cri résonne dans le soir On sait qu’il...

  • Bonnes nouvelles

    14 juin 2020 ( #Chronique du virus )

    Il est demandé de bonnes nouvelles De bonnes nouvelles je n’en ai pas Pourtant l’oiseau sur la branche Chante De son mieux, un chant qui porte Au loin, vers ceux qui attendent La portée musicale de l’espoir. Au plus sombre, au plus noir où L’humanité...

  • Le conte n’a pas encore sonné

    18 juin 2020 ( #Terre-mère )

    Dans le cœur encore tiède du soleil Chercher l’éloquence du verbe Le conte n’a pas encore sonné Trébuchant contre la margelle du rêve. A l’heure où la couleur a sonné Le chant de la fauvette tire un carreau dans la fenêtre du jour Le petit oiseau est...

  • Fleur de la jeunesse

    23 juin 2020 ( #Fleur de la liberté )

    Photo de Serge que je remercie Digitale belle et mystérieuse Fleur de la jeunesse en ces heures - Liberté - Fleur qui vit de l’air sans le savoir Qui rosit son cœur à point Sans se soucier de rien : Fleur symbole de la nonchalance. Comme un petit air...

  • Lever de soleil : ciel nuageux

    26 juin 2020 ( #Capeline de feu )

    Le soleil a levé sa capeline de feu Sur la peau du ciel Il a très vite effleuré la ouate du réveil Poussez-vous un petit peu Nuages, qui établissez dans ce ciel Un rassemblement très inopportun La lumière que je diffuse est une nécessité Que ne contrarient...

  • Ciel inversé

    26 juin 2020 ( #Ciel inversé )

    Merci pour cette sublime photo Serge..... Le ventre du ciel est inadéquat Il régule le sens des nuages et veut tout diriger Les nuages, eux, ont des messages à diffuser Ce n’est pas pour rien qu’ils prennent des formes Que les humains devinent Aujourd’hui...

  • Etoile de roncier

    27 juin 2020 ( #Mûre-mure )

    .....et toujours inspirée par une photo de Serge Dans le roncier inextricable Dans la plante volubile indomptable Une petite, toute petite étoile A égaré son chemin de lumière. C’est l’étoile qui rêve d’être fleur Cette blanche fleur au songe inexplicable...

  • Croyance verte

    01 juillet 2020 ( #Coeur de malachite )

    Sur cette photo de Serge : Verte, comme je t’aime verte Quand tes yeux se parent de mille spores Que ta face vers moi se prête Au décalqué profond de l’âme. J’ai la croyance verte En le vert je glisse toutes mes forces Mes idées mes pensées mes à-propos...

  • Connectée

    26 juillet 2020 ( #Terre-mère )

    Je suis la tortue qui Agite Ses bras dans L’océan de la complétude Je suis le châtaignier qui Nourrit Son désir marron Dans la forêt de la tempérance Je suis le chardonneret juvénile qui S’ébroue pour Effacer la fadeur liquide De la nuit Je suis la roche...