Top articles

  • L’aigle amoureux du liège (Arburacellu)

    14 octobre 2018 ( #L'arbre qui fait parler de lui )

    Si le liège dans sa grande poésie Cartographiait ses veines impatientes Les ailes lui pousseraient comme Ailes de l’absent Et le fruit béni de son écorce Tomberait de lui-même. Lui, Acellu, Aigle impérial qui jamais n’oblitéra ce nom-coup de couteau Il...

  • Las torres de Porcheville

    31 août 2021 ( #Pas un jour sans poème, #Campagne magnanvilloise )

    ……campagne magnanvilloise….. Si j’ai le cœur américain (d’Abya Yala) Si j’ai l’âme amérindienne Mes pieds foulent un sol de Magnanville Que je ne peux nier Et quand, par un miracle profond D’une petite accalmie Me vient le droit de pérégriner à nouveau...

  • La liberté c’est …..

    10 août 2020 ( #Fleur de la liberté, #Chronique du virus )

    La liberté c’est De rester en vie Et jouir d’elle, La liberté. La liberté c’est Ouvrir son cœur Ouvrir son esprit Ouvrir ses bras Savoir recueillir Et accueillir : Savoir aimer. La liberté c’est Etre savant devant le savant Etre modeste et plus que ça...

  • A la saison des petits fruits

    21 juin 2020 ( #Terre-mère, #Oiseaux muses )

    A la saison des petits fruits Le merle est ravi et La fauvette ne s’arrête plus De compter fleurette aux nuages. Ceux qui veulent tout comparer Tout classifier diront celui-ci chante mieux Celui-là est le deuxième, celui-ci le troisième : La nature elle,...

  • Le candidat Fio-Fio

    30 septembre 2021 ( #Pas un jour sans poème, #Oiseaux muses )

    By Dominic Sherony - White-crested Elaenia (Elaenia albiceps), CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=42536254 Oiseau Fio-Fio Candidat aux élections N’importe quoi ! Décrète le roi maçon Un oiseau ça ne l’fait pas De se présenter...

  • La fleur et l’impermanence des choses

    07 mars 2020 ( #Chemin de vie, #Chronique du virus )

    Fleur comme toi Aujourd’hui épanouie Fanée Demain Je prends conscience de mon état de mortelle : Je l’accepte. Fleur qui me dit, qui m’enseigne Par son exemple-clé Comme il est doux de grandir De s’épanouir De donner la vie Puis de s’éteindre peu à peu...

  • Les choses simples

    07 octobre 2021 ( #Pas un jour sans poème, #Campagne magnanvilloise )

    …….campagne magnanvilloise….. Il y a des choses simples Qui plaisent à mon cœur De ces choses que l’on ne voit pas Et qui pourtant existent Les fruits desséchés du raifort Les toiles d’araignées sur une fleur séchée sur pied Qui tissent avec justesse...

  • La suie du propos

    23 octobre 2021 ( #Pas un jour sans poème, #Oiseaux muses )

    Par JJ Harrison (https://www.jjharrison.com.au/) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26043572 J’ai oublié la suie dit-il Sinon le suint du propos Pour à la soie rouge Me consacrer Je n’ai pas le monopole...

  • L’unité du Tout – Ernesto Cardenal

    25 mars 2022 ( #Pas un jour sans poème, #Echo de poète )

    photo des Pléiades de Serge .....écho de poète..... « Pythagore disait selon Hippolyte que l’univers chante. Qu’il y avait de la géométrie dans la vibration des cordes, de la musique dans la distance des planètes. « Les pythagoriciens disaient que l’univers...

  • Les cousines

    08 mai 2022 ( #Fragments de Vivarais, #Dame fougère )

    ......fragments de Vivarais..... Ma cousine, la sauvageonne Qui sait ériger son vœu Au-delà des temps de conquête Dis-moi, l’air est-il plus sain chez toi Dans ta contrée de mystère Là où pousse le cri du tonnerre Comme un chant d’oiseau ? Je suis, moi,...

  • Intersections de la civilisation

    23 janvier 2018 ( #Poudre de kunzite )

    Tableau du ciel Ardoise et coton à démaquiller Rose poudreux Gris chiné aux puces Timide bleu qui ne demande Qu’à s’épanouir enfin Qu’ont-ils fait de ta panoplie De tons doux De petits pastels en Murmures à peine Ebauchés Qu’ils ont déjà Bouche fermée...

  • La madrugada – Le jour se lève et le printemps fuse

    16 mars 2018 ( #Chysoprase )

    Il est un mot en espagnol Qui fuse et qui dit le petit matin dans sa tenue d’Eve La madrugada, comme un petit cheval de Przewalski Sauvage et musculeux Fuse de sa steppe encore fumante Pour allumer l’aube dans sa nuée d’aujourd’hui Il est un mot en espagnol...

  • Sous l’apparente vieillesse des hommes il y a les plus beaux chants

    11 juillet 2019 ( #L'eau sage )

    Photographie de Serge (licence Woody Guthrie) - La Sumène se jetant dans le Doux à Lamastre (Ardèche) Le chant des ans Est une mélopée qui tient debout Ancrée, mille fois ancrée A notre mère la terre. Le chant de la vie Est une berceuse Murmurée depuis...

  • La poésie est dans le pré

    04 août 2019 ( #Poésie buissonnière )

    Avec l’amour Occupée A chercher des trèfles à compter. Déguisée en herbe sauvage Elle se laisse tendrement humer Par des naseaux affairés Le doux mufle est un coussin de soie Qui frôle Un à un ses brins. La poésie est dans le pré Sa tête surgit d’un parterre...

  • Le tango du grèbe mitré

    14 août 2019 ( #Oeil de faucon )

    Par Franalverja — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=49301525 Esto es el trailer de Tango in the Wind - un documental sobre un ave hermoso y escaso en gran riesgo de extinción. Vive en La Patagonia. Paula...

  • Je suis comme une rivière tranquille

    01 septembre 2019 ( #Agate mousse )

    Je suis comme une rivière tranquille Qui s’écoule normalement. Un rocher ? Telle la truite subtile Je le contourne même s’il Y faut parfois du temps. Je suis comme un cours qui se lit Sans se soucier du courant. Au détour de la vie Je lis l’iris d’eau...

  • L’aigle martial

    27 septembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Quand le sang fort de la savane Bat sa dernière cadence heureuse Quand le buisson ploie sous l’effort D’une chaleur cadencée Quand l’aigle survit et survole Sa vie de façon intermittente La persécution de l’oiseau est une chasse Inégale Qui fait chanter...

  • Dialectique du sous-bois

    03 octobre 2019 ( #Fougère au coeur )

    La fougère dit : Partager avec vous le fil secret de l’humus Le tissage parfait d’une canopée souterraine Comme enveloppée du rêve de la magie Inconnue. Savoir reconnaître la douceur du papier à cigarette D’un spore décollé avec soin Regardé avec soin...

  • Trois souffles de liberté

    07 novembre 2019 ( #Fleur de la liberté )

    Il souffle dans la quena L’oiseau surgit tel un cristal Sa pureté née dans le cœur-même De la cordillère : Liberté sans condition. Oublie les fondamentaux Repars à zéro Les dés son pipés Les cartes tronquées L’essence-même de l’homme Corrompue par des...

  • Meringue le moineau domestique

    08 novembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Autour de son cou Un collier en soie de meringue Et puis tout éparpillés Des pétales de sucre glace Egarés Chaque jour on la reconnaît Chaque jour on sait que c’est elle Meringue Le moineau pas comme les autres. C’est une petite du cru 2019 Une qui avait...

  • Le dendrocygne des Antilles

    29 novembre 2019 ( #Oiseaux muses )

    Le dendrocygne Craintif Dans une broméliacée A érigé une cachette au poil. Ce qu’il préfère C’est vivre perché Non comme un chat Mais comme un dendrocygne Qui capte au loin l’ennemi qui vient Qui scrute dans le jour clair La nuit noire La fuite en avant....

  • Loup à crinière et tatou géant

    01 décembre 2019 ( #Terre-mère )

    Je vous montre en avant première des dessins que j'ai fait pour illustrer un article de cocomagnanville que j'ai traduit sur El Impenetrable en Argentine. Il y aura aussi 3 dessins d'oiseaux qui auront sur ce blog des poèmes dont le nandou de Darwin et...

  • Pic de Magellan

    22 décembre 2019 ( #Les oiseaux de Pablo )

    Pic de Magellan Le charpentier a frappé toc : les forêts distillent au soleil eau, résine, nuit, miel, les noisetiers revêtent les galons de fête écarlate : alors que saignent les bois brûlés, les renards de Boroa dorment, les feuilles poussent en silence...

  • Tinamou perdrix

    23 décembre 2019 ( #Les oiseaux de Pablo )

    Tinamou perdrix Exhalation ! Elle a couru, elle a volé, dérapé avec un battement et l'arôme est resté tremblant au bord de la quebrada, la rosée est restée tremblante, les céréales ensommeillées, le matin où elle se peignait elle a perdu une fleur de...

  • Sturnelle australe (loica)

    20 décembre 2019 ( #Les oiseaux de Pablo )

    Sturnelle australe (loica) Pourquoi me montres-tu tous les jours ton coeur ensanglanté ? Quelle faute portes-tu suspendue quel baiser de sang indélébile, quelle blessure de chasseur ? Pourquoi cours-tu et cherches-tu et brûles-tu avec cette poitrine rouge...