primavera

Publié le 15 Avril 2022

Et vous vous demandez : Que faire ?

 

Et vous ne me demandez pas : Que faire ?

Y-a-t-il quelqu’un qui le sait ?

Comme de se prononcer

Donner des diagnostics

Donner des pronostics

Et faire peur.

Je sais le faire, aussi,

Pourtant,

Je sens au plus profond de moi

Que seul compte ce qui est, ce

Qui peut-être selon le moment

Bon ou mauvais

Mais qui est, malgré tout,

C’est une certitude

Il faut s’en contenter :

Par exemple le bleu du ciel

Toujours précieux au printemps (le plus beau ciel)

Sourire le voyant et pourtant

Sans se départir de sa critique

Voyant toutes ses stries blanches

De plus en plus nombreuses :

Air du temps : pollution, terre-mère qui part en fumée.

 

Le moment présent c’est le chant du merle :

Sourire et les oreilles qui en prennent

Plein la vue

Ne pas se projeter

Juste écouter car c’est beau

Ça accompagne plusieurs semaines de bonheur :

Le chant du merle :

Un cycle.

 

Ne pas se projeter.

Laisser dire par exemple la petite voix dans la tête :

Ah ! Le chant du merle !

Comme c’est triste quand on ne l’entend plus !

Non.

Le chant du merle.

Point.

Comme une évidence.

 

Je me sens bien quand le printemps est là.

Pourtant mon mental m’envoie sans cesse des images tristes

Des projections

Une sorte de point d’exclamation pour me faire perdre pied

Je le sens, je le sais mais ô miracle :

Je sais l’identifier !

Ah ! Mais tu ne vas pas gâcher ma fête du ciel bleu et du chant du merle !

Respiration consciente.

Et voilà que le mental s’évapore comme une bulle de savon :

Ici domine le chant

Et la couleur

Bleue

Assortie d’une couleur

Rose

De pommiers en fleurs

Et

D’une couleur du plus beau vert éclatant

De ce vert de printemps.

 

Cela suffit à rendre heureux

Remercier la terre-mère pour ceci

Ce miracle de la vie.

 

Le reste est inconnu

De moi, de vous, de nous

De toute la terre

Les gitans disent qu’il faut vivre ce moment présent

Comme s’il était le dernier :

Toujours écouter la voix du nomade

Car c’est le dernier à survivre

En la tenue des temps premiers.

 

Quand le moment sera venu d’agir

Chacun de nous comme il le peut,

Quand sera venu le temps de la lutte

Le temps de faire quelque chose à notre portée

Selon notre conscience

Nous agirons.

Avec force.

Avec conviction.

Avec efficacité.

Avec justesse.

 

Mais pour le moment prenons des forces au printemps.

Prenons de sa graine et grossissons d’elle comme d’un enfant précieux.

 

Carole Radureau (15/04/2022)

 

Et vous vous demandez : Que faire ?

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Primavera

Repost1

Publié le 19 Février 2022

Lumineux frais fleuri

Le frais vient percher sa dette

Sur le souffle trop chaud de l’hiver

L’air est ragaillardi

Au-delà des senteurs de fumée

Le printemps

Déjà

Réfléchit.

 

Mais c’est qu’il est là

Il sent lui pousser des ailes

Chaque année plus tôt

Lui, il ne pense pas

Il agit

Il suit son air de temps

Envoie sa sauce printanière

Le soleil est celui qui

Commande.

 

Et voilà

Les bourgeons ont tous joué le jeu

Ils n’ont pas pensé à être prudents

Elle est puissante

La sève

Qui les guide.

 

Rien n’arrête le train du printemps en marche.

 

Advienne que pourra.

 

Et les oiseaux s’occupent à mettre en place

La stratégie

De la reproduction.

Rien ne les y pousse à vrai dire

Si ce n’est cette même énergie

Ce même puissant fluide

Guidé par dame soleil

Ah ! Dame soleil que ne fais-tu pas !!

 

 

Est passé le jour des amoureux :

Serait-ce aussi le jour des oiseaux amoureux ?

Il semblerait que Bibendum soit

En quête de petites branches :

Amour quand tu nous tiens, vite

Prépare le nid.

Ceci est un message internet de dame soleil.

 

Ça va péter dans les bourgeons

Les fleurs vont éclore comme des pétards

Quel feu d’artifice

Trop tôt

A point

Ou

Trop tard

On s’en fiche

Ça suit son cours.

 

D’ailleurs

Pourquoi ne pas suivre, nous, autres

Le même cours ?

 

D’ailleurs :

Avons-nous le choix ?

 

Pourquoi se poser toutes ses questions

Dit l’étourneau qui s’adapte quoi qu’il en soit

Son estomac suivant la même règle que celle

De dame soleil.

 

Cette lumière fait chaud au cœur

Et l’âme n’aime pas être rafraichie

Du moins pas en ce moment

Car la tempête a glissé son balai de cils

Comme pour attendrir la terre

La préparer à sa conquête

Lui dégager les oreilles afin de lui permettre

Qu’entre en elle

Le plus de semences possibles.

 

Cela s’appelle le grand ménage.

 

Les gens trouve que trop

Ça déménage et dégage beaucoup de détritus

Pourtant

Ce ne sont pas les affaires de dame nature

Qui sont mal rangées,

Non.

 

Tout est en ordre.

Il convient de suivre cet ordre

Que d’aucuns

N’auraient dû

Un jour

Quitter.

 

Carole Radureau (19/02/2022)

 

Lumineux frais fleuri
Lumineux frais fleuri

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Primavera

Repost1

Publié le 20 Mars 2019

Sourire de printemps

Sourire de printemps
Dents jaunes
Bouche grande ouverte
Comme un bâillement pour expulser
Le froid de l’hiver
Comme une porte ouverte
A l’arc-en-ciel de la vie.

Sourire de printemps
Hop-là à cheval sur le dos cambré du cirrus
Oublié par l’aurore
Suivre le sourire là où il va
Avec ses rayons jaunes comme les dents
Avec ses éclaboussements de miel
Une pierre de soufre natif
Comme un au-revoir
A gémi dans la naissance printanière.

Sourire de printemps
Hop-là c’est le rose qui s’épanouit
Oublié le ciel gris
Qui nie tout contraste
Qui fait du rose un pâle rose défraîchi
Vieux papier peint déjà sorti, un de fin de saison.

Sourire de printemps
Narines grandes ouvertes
Comme une invitation à la respiration
Comme une presque renaissance
Encore un petit effort
Que le thermomètre s’installe à l’étage
Adéquat
Là où l’air froid n’a plus de chapitre
Là où l’air peut entrer dans la grande caverne de la vie
Sans causer de dégât
Sans occulter quoi que ce soit.

Carole Radureau (20/03/2019)

floraison rose avec ciel gris

floraison rose avec ciel gris

floraison rose avec ciel bleu

floraison rose avec ciel bleu

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Primavera

Repost0