miel de mangrove

Publié le 9 Février 2022

Par Louise Wolff (darina) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1050604

Par Louise Wolff (darina) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1050604

......balade avec mon arbre.....

 

Sur l’eau croissent

De petits palafittes

Tous faits de racines

Qui s’entrelacent

Se croisent et s’enlacent

Tout de force vêtus,

Tout d’audace.

 

Ce sont les racines du palétuvier

Celui qui aime pousser

Là où les autres détestent

L’eau salée ne lui fait pas peur

Même s’il n’en boit pas à la tasse

En certaines feuilles

Il entasse

Le sel

Jusqu’à l’indigestion.

 

C’est un conquérant

Un arbre de la passion

Colonisant les espaces indécis

Entre eau pure eau salée le

Saumâtre est de mise

Lui cela ne le gêne pas.

 

C’est l’arbre de la débrouille

Le grand communicateur

Entre le ciel la mer et la terre

Il aime aussi l’embrouille

Les chassé-croisé

Les embouteillages de racines

Là où se plait la petite faune.

 

Quel habitat pour la faune !

C’est le palais des merveilles

Il y a du monde, il y a foule

Chacun y trouve sa vie

Pour peu qu’il nage qu’il rampe qu’il vole

Les insectes sont les rois mais aussi

Les caïmans et les poissons

Les dames abeilles sont là elles aussi

Butiner les jolies fleurs de palétuviers

Qui fleurissent toute l’année

Personne ne vous aura appris cette possibilité-là  à l’école

Pourtant les abeilles font

Dans ces marécages

Du délicieux miel de mangrove

Ne me demandez pas où sont les ruches

Moi, je ne vois rien mais je crois tout

C’est là mon petit défaut !

Semble-t-il en Martinique

Me répond dame abeille qui bourdonne

A mon oreille

Sa chanson :

« Parle de l’arbre ton compagnon

Parle de nous les butineuses

Nous qui sommes si précieuses

Par delà cette terre ».

Une récolte de mystère

Pour un miel sucré-salé ?

Vous me direz si vous le goûtez

Ne soyez pas pressés

L’information va son train

Elle ne suit pas les réseaux milliardaires

Ni les réseaux malsains

Elle se véhicule

Comme les abeilles

Mot à mot comme fleur à fleur

Pour créer une récitation d’arôme

100% fleurs  de ce monde.

 

J’écris avec mon arbre en leçon

L’arbre est mon maître d’école

Je l’aime et le respecte

Comme nul autre avant lui.

 

C’est de l’arbre que nous avons appris

A tenir sur deux jambes

C’est un marronnier qui me l’a dit.

 

Ceci est le fruit de mon prochain poème

Un fruit qui, ni, ne se mange ni, ne se pèle

Qui pourtant

Aimerait bien

Qu’on l’épelle.

 

Carole Radureau (09/02/2022)

 

Par Samuel Thomas — Photographie personnelle, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7161229

Par Samuel Thomas — Photographie personnelle, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7161229

Voir les commentaires

Repost0