la pierre du hobo

Publié le 17 Avril 2019

Par Camille Pissarro (West Indies, active France, 1830-1903) — Image: http://collections.lacma.org/sites/default/files/remote_images/piction/ma-31392407-O3.jpgGallery: http://collections.lacma.org/node/172639 copie d'archive sur le site Wayback Machine (archivée le 13 juillet 2015), Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27327283

Par Camille Pissarro (West Indies, active France, 1830-1903) — Image: http://collections.lacma.org/sites/default/files/remote_images/piction/ma-31392407-O3.jpgGallery: http://collections.lacma.org/node/172639 copie d'archive sur le site Wayback Machine (archivée le 13 juillet 2015), Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27327283


Ils ont glissé dans leur besace
Le silex de la précarité
Et à leurs pieds
Des souliers de sept lieues.

Ils vont sur les chemins
Chemineau cheminant
Sans un sou vaillant
La halte bienvenue
C’est une halte aux mains nues
Qui puise au fond de l’âme
Un cœur aux manches trop grandes.

Ils vont vendant leur force de travail
Ici il y a du boulot pour un mi-temps ?
Oui la vendange est précoce
Ou le blé va
Traînant sa plume d’or
Pour en faire un long champ
Il risque de coucher sa belle chevelure
Aussi la main d’œuvre est-elle bienvenue
Pour lui couper l’herbe sous le nez.

Ces vagabonds ont peu
Ils ne sont pas obsédés par le matériel
Ce poids ô combien inutile
Des nomades leurs ancêtres
Ils ont pris le tout-venant
Un quignon de pain un oignon une feuille de menthe
Pour l’haleine
Une gorgée d’eau à la rivière
Et des rêves au présent.

Demain le jour sera tout autre
Aujourd’hui il faut trouver son gagne-pain
Autrefois le labeur n’était pas anodin
Et les portes s’ouvraient pour quelques
Trimardeurs.

Carole Radureau (16/04/2019)

Les trimardeurs de Camille Pissarro

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #La pierre du Hobo

Repost0