fleurs qui parlent

Publié le 1 Mai 2021

Porte-bonheur ?

Je porte bonheur ! Dis-t-il.

 

On en a bien besoin !

 

Le bonheur : qu’est-ce que c’est le

Bonheur ?

 

C’est

D’être en vie (c'est simple, non, dis comme ça ?)

C’est

Ne plus avoir faim

C’est

Ne plus avoir froid

C’est

Ne pas être malade (ce qui aujourd’hui est une gageure)

C’est

S’endormir tranquille

C’est

Aimer et être aimé

C’est

Vivre en sécurité

C’est

Ne plus avoir peur

C’est

Avancer tête haute

C’est

Savoir ses proches en bonne santé

C’est

Un semblant de liberté (car la liberté est chère tout le monde ne peut se la payer)

C’est

Respirer de l’air pur (et l’air pur est cher car il n’y en a plus)

C’est

Boire de l’eau fraîche (pendant qu’il y en a encore)

C’est

Ne pas être pollué (et pollué on l’est forcément car tout est pollué)

C’est

Avoir des idéaux et pouvoir les mettre en application à sa façon (par exemple militer pour les droits des travailleurs car le 1er mai c'est la fête des travailleurs et non comme le prétend gogle la fête du travail)

C’est

Ecouter de la musique qu’on aime

C’est

Faire la musique qu’on aime (du folklore latino, par exemple ?)

C’est

Dessiner des oiseaux (bon, là, je parle pour moi)

C’est

Faire un bon repas

C’est

Le partager (bon, là, je parle pour vous)

Sinon

C’est

Regarder à la télé les gens qui ne font que d’en faire des tonnes dans la cuisine mais ça plaît, ça motive 

C’est

Lire

C’est

Lire surtout des choses qui nous plaisent nous font rêver nous enrichissent

C’est

Respirer une fleur (un brin de muguet tiens, un lilas, une rose mais pas des fleurs trop entêtantes car le parfum tue le parfum)

C’est

Se promener en toute liberté sans gens autour de soit, sans masque, sans postillons à l’horizon, sans odeurs chimiques, ni parfums, ni pots d’échappement, ni odeurs de fumées (bref : impossible vous pouvez me croire)

C’est

Le rire d’un enfant qu’on ne connaît pas encore (elle rit cette enfant, elle est joyeuse, mais, sans nous)

C’est

Faire des projets (mais ça, ce n’est pas dans le moment présent, alors on évite)

C’est

Méditer (car la méditation c’est du temps que l’on consacre à soi-même, pour se renforcer, garder la tête haute et le cœur vaillant)

C’est

Rêver :

Rêver ?

C’est le bonheur pris à ras le cœur

Rêver ne coûte pas cher

Rêver n’est pas dans l’air du temps sinon ça se saurait (ils ont détruit jusqu’au rêve des enfants)

 

Il suffit d’un nuage pour qu’une muse

Naisse dans ton cœur vaillant

Saisis –la comme un brin de muguet

C’est le bonheur, la muse, c’est le bonheur !

 

Je souhaite à chacun de trouver ce bonheur

Muse pain étoile ou rire d’enfant

Ce bonheur-là n’est pas matériel, rien ne l’est, c’est du vent le matériel

Non, ce n’est pas là l’essentiel

Le bonheur c’est de savoir que l’on est à sa place ici-même

De sentir battre dans nos veines le sang de la terre

D’entendre dans nos oreilles le son de la mère

De sentir dans nos narines, les senteurs de la terre

De toucher une jupe de rose douce à en mourir

De voir avec tous ses yeux les merveilles du monde qui est le nôtre

De se dire : aujourd’hui qui n’est pas le jour je décide de lutter pour sauver notre mère, la terre, avec un brin de muguet comme porte-parole-bonheur.

 

Carole Radureau (01/05/2021)

 

……poésie de mai 2021….

…….pas un jour sans poème……

Porte-bonheur ?

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Fleurs qui parlent

Repost0