dame chataigne

Publié le 30 Octobre 2021

 

Je ne dors pas, non,

Je veille

Et surveille l’averse qui vient

En ma cuna se déversent, les

Sœurs aux robes de merveilles qui

Luisent comme des étoiles en plein jour

 

Je me laisse doucement

Bercer

Non, je ne suis pas prisonnière

Le filet est mon ciel de lit

Ma petite évocation d’enfance :

Bercée par la légende de l’attrapeur de rêves

J’en ai fait ma feuille de route

Inconsciente

 

J’en ai presque terminé avec le cycle

Il n’y a pas de retour

Je suis née pour grandir je suis née

Pour satisfaire et puis si mon germe

Se prêtait à la terre

Je serais toute renaissance

 

Une fois attrapée comme un rêve

Mon rêve de plantation prend fin

Je serais transformée

C’est certain

En farine pour nourrir

Les faims de demain.

 

Carole Radureau (30/10/2021)

 

Inspirée par cette photo de Serge

 

La cuna

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Dame châtaigne

Repost1