Publié le 2 Janvier 2022

 

Le divan compliqué

D’un pain qui s’affaisse

Pan

De ce moment présent qui coule

Comme l’onde sur la rivière

Sans jamais se soucier

C’est un travail sur ce qui est

Corrompu sur ce qui est

Fuyant

Comme un crabe qui s’affaire

A rentrer

Dans le sable mouillé

 

Le permanganate a fui

Apeuré

Sous le coup de butoir d’un butor

Trop pressé

D’en finir avec l’année de tous les dangers

L’année de privations qui fut double

Souvenons-nous-en

 

Il convient de noter

Que l’adjuvant est roi

Au pays des sornettes où tout est

Emplettes

Où la santé prend froid

Et pas qu’au bloc

Quand la lame de l’agonie

Se couche tout soudain

Sur ta glotte nue

 

Il faut aller dans le sens

Quel est le sens ?

Ah ! Oui on nous en parle

Mais moi je veux aller là-bas

A contre-courant car dans le ru précieux

J’ai oublié un pli de mon âme

Cacheté dans une feuille de menthe

Roulée comme le nem ardéchois

 

Rigolez jaune rigolez

Ah ! que la vie est facétieuse

Navigant entre doutes et certitudes

Mais il nous faut parler

L’être a besoin de s’exprimer

D’exprimer son mal ou rire de lui

Qu’importe

Quand la frontière a fui

Elle aussi

Laissant libre la voie à tout champ

De mine ou de miasme

Pensée qui ne peut que ressentir

Avec un 6e sens qui lui dit d’espérer

Ou bien de se protéger

Encore

Le temps ne compte pas

Reste chez toi car la tempête est prête

Elle voudrait tout emporter

Si seulement

Si seulement

On laissait le cycle suivre le cours du ru

Il finirait

En nem

Roulé dans cette feuille de menthe

Qui ne demande que ça :

Recevoir le doux murmure du temps présent

L’accompagnant du roucoulement de l’eau

Borborygme

Digérant un trop-plein

Qu’il conviendra bien un jour

De vidanger.

 

Carole Radureau (02/01/2022)

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Agate mousse

Repost1

Publié le 1 Janvier 2022

Vous avez demandé le soleil ? Ne quittez pas !

 

Vous avez demandé le soleil ?

Ne quittez pas....ne quittez pas.....

J’ai demandé le soleil

Ecris un sonnet même pour cela

Et puis demandé une enveloppe

Contenant

Un grand air pur

Venant de la mer ou de la montagne

S’échappant pour donner force et courage

A chacune à chacun

Un rayon de soleil

Un bol d’air pur

Pour illuminer le monde

Pour lui redonner sourire et grâce.

 

J’avais demandé le soleil :

Il est là puissant et joyeux

Eclairant réchauffant ardent

Tendre et savant

Certes, non habituel

Mais ce soleil-là, précoce et certainement confus

Il faut en profiter.

 

Pourquoi demander le froid et le gris

Quand chaleur et convivialité pourraient être la règle

Même

Un court

Instant ?

 

Reprendre des forces

Se régénérer à toutes les sources :

Chaleur du ciel

Chaleur de la terre

Chaleur humaine

Chaleur instructive car apprendre

Ça réchauffe beaucoup corps et âme

Chaleur intergénérationnelle.

 

Ma dame-soleil et moi

Vous disons donc tout ceci :

Une année 2022 où les soucis

S’amenuisent

Où les pages se tournent vers de plus belles

Où les leçons sont tirées sur ces moments sombres

Où les solidarités sont fortes

Où les amitiés sont vraies

Où les tendresses et les amours sont forts et véritables

Où l’homme et la femme marchent unis

Pour affronter les durs moments de la vie.

 

Carole Radureau (01/1/01/2022)

 

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Dame-soleil

Repost2

Publié le 1 Janvier 2022

Le petit-déjeuner de soleil (Sonnet)

Le petit-déjeuner de soleil m’émerveille

Il a ce quelque chose d’un avenir joyeux

Quand les enfants auraient des étoiles dans les yeux

Puisant dans la confiture un sourire-groseille.

 

J’aimerais que le bourdonnement de l’abeille

Soit dénué de tout sarcasme orgueilleux

Que s’agenouille le froid. Devenu déjà vieux

Dans la margelle du temps, sous le cri des corneilles.

 

Le café au lait du jour nouveau sent le thé,

La tartine tout de miel, de joie, de rires, d’été

Tendrement beurrée sur le lit défait d’hier.

 

Ceci est un vœu pieux qui rime avec l’aurore

Regardez ! Regardons ! Si dans le marc de pierre

L’eau calmée symbolise l’espérance et l’ardeur.

 

Carole Radureau (20/12/2021)

Le titre est inspiré par cette chanson de Serge Reggiani :

Voir les commentaires

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Dame-soleil

Repost1