Les cousines

Publié le 8 Mai 2022

Les cousines

......fragments de Vivarais.....

 

Ma cousine, la sauvageonne

Qui sait ériger son vœu

Au-delà des temps de conquête

Dis-moi, l’air est-il plus sain chez toi

Dans ta contrée de mystère

Là où pousse le cri du tonnerre

Comme un chant d’oiseau ?

 

Je suis, moi, celle qui se contente du jardin

Certes c’est un très beau jardin

Où chacun et chacune sait y trouver sa place

Certes je pousse à l’ombre de rosiers fondateurs

De ceux qui puisent leur encre dans les prémices de la roseraie

De ceux qui puisent leurs pensées dans les vers du poète (Pierre de Ronsard)

Je ne suis pas à plaindre, moi, la citadine

D’ailleurs on ne se croirait pas en ville à vrai dire

Ici, l’illusion de vie sauvage fait loi

Et l’on sent bien un air de vivacité au sortir de la vie trépidante

Du bitume et de l’essence

 

J’aimerais te rendre visite cousine du Vivarais

Nous pourrions échanger nos techniques de pousse

Comment tu fais pour étirer ton bras vers les étoiles des Pléiades

Quel angle tu donnes à ton coude

Comment fais-tu pour ranger un à un tes spores

Dans le dénivelé de ton aurore

Afin que la vie se dissémine

Comme elle sait le faire ?

 

Je voyagerais dans ma tête de fougère

Comme l’humaine de mon territoire m’a appris à le faire

Je m’imaginerais conservant

M’implantant une saison au bord de la Sialinette

Devisant avec toi, ma cousine des affaires du monde.

 

Je me sens des airs de vagabonde et t’envoie

Quelques spores inédites de saison

Encore chauds

 

Prends soin de toi, cousine et de tes sœurs fougères

Prends soin de l’atmosphère et des murmures de l’eau

Il n’y a pas de mystère en nous

Juste de la sincérité

C’est ce que ressentent les gens qui nous aiment

Jamais la fougère ne triche

Jamais la fougère ne ment

Jamais la fougère ne compose

Elle vit, voilà tout

Elle vit, par-dessus tout

Elle survit aussi, malgré tout

S’adaptant sans un bruit

Mais observant

Tout.

 

Carole Radureau (08/05/2022)

 

Inspirée par cette photo de Serge

Les cousines

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Fragments de Vivarais, #Dame fougère

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Sympa, ce cousinage :) Je crois que celle de ton jardin-paradis est si bien choyée qu'elle ne serait pas mieux en" liberté". Belle photo de Serge, elle me fait penser à un instrument de musique.
Répondre
C
Une petite lyre ardéchoise (dont jouent peut-être les korrigans).
H
Je lui dirait que c'est une sauvageonne ! :))
Répondre
C
Elle va peut-être mal le prendre !