Nous ne sommes pas seuls dans la mort

Publié le 17 Février 2022

 

Et ici, nous les os,

Nous vous attendons.

 

Figés dans l’anonymat

Nous étions voués à la fosse commune

Morts

Instantanément morts

Tous ensembles,

Tous,

Nous voici

Dans une œuvre,

Réunis

O combien plus belle cette œuvre

Que la fosse aux os,

Aux gisants pêle-mêle.

 

Nous voici en permanence

Visités

Admirés dans notre bel ordonnancement

Rien ne vient troubler notre paix

Si ce n’est le rire au loin du pinson.

 

La brève vie, la fugace

A pris tout ce qui était

Notre audace

Pour en faire un charnier

Dont nous sortons

Régénérés, à la vue offerte

Sans doute aussi à la prière

Nos os remercient la patience

La géométrie et la clairvoyance

Pour avoir fait de nous un tableau

Non plus

Une mort de masse

Oubliée si vite.

 

Carole Radureau (17/02/2022)

 

Capela dos ossos, Campo Maior au Portugal

 

À côté de l'église mère se trouve la Capela dos Ossos, un monument datant de 1766 et construit à la mémoire des victimes de l'explosion du magasin à poudre de 1732. La visite de cet espace se justifie parce qu'il s'agit de la deuxième plus grande chapelle de ce type au Portugal et parce que, aujourd'hui encore, contrairement à ses homologues, elle parvient à mobiliser les fidèles. La chapelle invite à réfléchir sur la nature éphémère de l'existence : "Nous, les os qui sont ici, nous vous attendons", peut-on lire sur une plaque qui accueille tous les visiteurs.

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Langue d'outre-tombe

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Un peu sordide, mais quel travail, c'est magnifique !<br /> J'ai regardé sur le net d'autres photos de la Chapelle, c'est vraiment impressionnant.
Répondre
C
C'est impressionnant en effet et le travail artistique est vraiment surprenant, parce qu'en matière d'art, qu'importe la matière !!
A
C'est particulier, un truc de cathos assez lugubre je trouve.
Répondre
A
Oui. Tu as raison.<br /> Je voyais surtout le côté catho si prompt à montrer le pire aux pécheurs, à parler de la mort ect...
C
C'est juste baroque. Moi, je regarde ça comme je regarde les calaveras au Mexique, d'un point de vue artistique. Et je dois dire que ça m'éclate un peu d'imaginer le type en train de chercher comment il va ordonnancer tous ces os : des escaliers de tibias et des arcades de crânes, c'est quand même original, non ?