Le coq de roche orange

Publié le 4 Février 2022

Le coq de roche orange

 

Dans cette forêt au sol pauvre

Il y a peu de feuilles et de fruits

Arrivant sur le terrain

La richesse est cachée

Dans le ventre de la mère

Une richesse noire et malodorante

Qu’il ne faut pas toucher !

 

C’est interdit

Dit le coq de roche

Car je ferais de gros yeux d’orange

Epouvantables à merci

Je piquerais sur mon casque des clous

Pourvoyeurs d’éclairs

Je réciterais un poème-balade

Qui fera rire les capucins

Et pleurer les douairières

 

Rien à faire

Le ciel est triste

Il voit se profiler

Au cœur de la verdure plus verte que verte

Le vert profond de l’Amazonie

La nappe noire

Huileuse

Qui s’incruste

Menaçant lui et lui

 

L’orange du coq est une auréole de magie

Dans un monde qui perd les pédales

C’est un miel qui n’est pas permis

Car il n’y aucun respect

 

Fuyant comme la nappe qui s’écoule

Chaque jour davantage

Là et puis là

Catastrophe après catastrophe

Comme si une main se plaisait à les sectionner les tuyaux

A les envoyer les tsunamis qui déversent les barils à la place des hommes

A les envoyer les étincelles qui mettent le feu aux pétroliers

C’est une année qui commence dans une noirceur

Gluante et terrible

Quelque chose d’indélébile

Certainement bien débile

Comme le sont les êtres face à cela

Qui leur glisse tant

Des mains.

 

Carole Radureau (04/02/2022)

 

Coq de roche orange

Rupicola rupicola

 

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Oiseaux muses

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Tellement triste alors que ce genre de catastrophe peut être évité...<br /> Heureusement que ton dessin est là pour nous rendre quand même le sourire, je l'adore :)
Répondre
C
Il n'était pas facile à aborder, j'ai dû laisser de côté le stylo parce qu'avec ce genre d'oiseau, ça ne rend pas bien. J'aimerais tellement pouvoir m'y remettre, mais cela est beaucoup moins facile que d'écrire des poèmes.