L’ours à lunettes

Publié le 8 Février 2022

L’ours à lunettes

Comme une graine

Par l’ours

Semée

En cela

Pérennisée

L’ours est implanté

Ses grosses papattes s’enfoncent dans la terre

Ses grosses griffes s’enfoncent dans l’écorce du tronc

Il va se coucher

Sur sa plateforme

Là-haut dans la canopée

Bercé par les nuages de cette forêt

Tropicale

 

La forêt de nuages comme lui

Est menacée à plus ou moins long terme

Ils se tiennent la main

Se disent :

Hola, comp@, como estás ?

Estoy bien dit l’ours qui a appris la langue du conquérant

Forcément, avec le temps

Mieux vaut parler le langage commun

Il a décidé de déjeuner sur l’herbe

D’un bon repas de baies

Peu de protéines car lui, c’est presque un végétarien

Oh ! certes il ne boude pas un petit rongeur

Opportun

Passant, là sur son plateau repas de baies

Il le regarde à travers ses lunettes

Hum ! celui-ci ferait quand même un petit dessert

Et le laisse filer

Ce n’est pas un garnement

Il est même débonnaire

Son petit a une bouille de mystère

Attendrissante et profonde comme la forêt profonde

Dans celle-ci hélas s’entendent

Des bruits

Pas très catholiques

Ça tremble et ça vibre

Comme des bruits de la ville qui s’approche

A grands pas

Ça tronçonne à tout ca

Ça réduit l’habitat à tout va

Monsieur ours a besoin de 16.000 hectares pour vivre

Penser que l’homme lui laissera cela c’est rêver

Les yeux grands ouverts

Derrière ses lunettes

 

Il songe à ses ancêtres

Bien loin de penser aux problèmes de notre moment présent

Ils avaient les leurs

Sans doute étaient-ce des problèmes majeurs

Ils ont laissé des empreintes

A Chaquil au Pérou, grand-père ours à lunettes a gravé

Sa papatte dans l’argile

Ce n’est pas rien un tel sceau !!

Par JYB Devot — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=79570327

 

Sous les nuages la vie

L’ours est un dispensateur de cette vie

C’est un grand ensemençeur

Certes il n’en fait pas exprès

Se contentant de faire caca

Rien que ça mériterait d’être gravé sur le grand boulevard aux vedettes :

Du caca d’ours à lunettes fossilisé, de celui

Qui ensemença la défunte forêt de nuage

Ça vaut de l’or, non ?

 

Carole Radureau (08/02/2022)

 

Ours à lunettes

Tremarctos ornatus

vulnérable

 

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Lance-pierre

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
De l'or, je ne sais pas, mais il mériterait de vivre en paix dans sa forêt.<br /> On détruit leur habitat et ensuite les hommes se plaignent qu'il se rapproche des villes !<br /> L'empreinte de sa patte est impressionnante.<br /> Très beau texte Caro, tellement vrai, j'aime aussi ton dessin, très réaliste !
Répondre
C
Merci Katia de ta visite. C'est vrai que les hommes ne semblent jamais être responsables de leurs actes. On agit et on pense après, quand il est souvent trop tard.
A
Bien triste aussi... <br /> Pauvre animal qui ne fait de mal à personne et qui pourtant va disparaître..<br /> J'aime beaucoup ton dessin, c'est le sourire de la page :)
Répondre
C
J'ai retrouvé 3 dessins de l'année dernière que j'avais fait avec bien du mal pour illustrer un article sur la forêt péruvienne que je n'ai jamais édité, dont cet ours qui m'a donné du mal pour le contraste, avec des crayons de couleur, ce n'est pas si simple à faire.