Ode à la musique qui transporte

Publié le 23 Janvier 2022

Ode à la musique qui transporte

 

Silence profond de la neige des latitudes

Quand glisse sur le gel le lagopède

Que crie aux ondes et aux aurores boréales

Ookpik l’harfang des neiges

 

Je suis l’Inuite qui sort de sa gorge

La musique ancestrale

 

Silence profond du désert dans sa volupté

De sable

Quand le thé

Fume

Avec sa menthe précieuse et que tournent

En silence silence et profond recueillement

Les derviches tourneurs

Je suis le chat du désert

Qui marche à pattes de velours

Sur ses coussinets ouatés

 

Le silence a chu dans la grande profondeur de la plaine

Roule le bruit assourdissant des bisons

Courant avec à leurs trousses la bande

Indienne et ses chefs valeureux

Peints pour l’occasion

 

Le tambour tonne

Les cris entonnent

S’engouffre dans leurs cavernes ouvertes sur le ciel

L’engoulevent des conquêtes

 

Le son de gorge m’envoûte

Le chant amérindien m’emporte

La musique du désert m’apprend l’autre culture

Le respect

Le partage

La belle unité des cultures premières

Liée par la musique de la terre

La belle créativité

 

Chante en moi

Chante en moi

Glisse en moi, serpent

Glisse en moi, ours blanc

Rêve en moi, bison

Permets-nous, plus largement

De briser l’univers du son

De recueillir le don d’unité

D’unir toutes les mains de bonne volonté

la musique sur une aile

le son pour horizon.

 

Carole Radureau (23/01/2022)

 

Inspirée par la chanson Ode à la terre de l’album Trancestral

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Terre-mère

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
J'ai toujours un peu de mal avec la musique chamanique<br /> je lui préfère la chant du vent ;)
Répondre
C
Le chant de gorge inuit ça imite bien le son du vent......je ne pense pas que ce soit chamanique, c'est traditionnel, c'est un métissage de genre musicaux, osé, car il met en avant deux rythmes qui ne sont pas très courus, celui des derviches tourneurs et celui du chant de gorge inuit. Ce sont surtout des amateurs qui connaissent ces musiques-là. Je trouve qu'ils ont bien réussi leur défi, l'album est vraiment super pour moi. J'ai des goûts bizarres, je suis très connectée aux chants des peuples, cette après-midi j'ai écouté un album qu'une chanteuse Mapuche que j'aime bien a fait avec des enregistrements de grands-mères Mapuche, pour graver leur mémoire à jamais, c'était émouvant.
A
Musique surprenante mais j'aime bien.
Répondre
C
C'est vrai que cela ne va pas passer sur les grandes ondes.....c'est un sacré mélange, il fallait oser, mais je trouve que l'album est très réussi. Ce chant de gorge qui vient rythmer les sons mêlant rythmes arabiques soufis, rythmes des indiens des plaines puis dans l'album il y a de la poésie et des chansons de Moe Clark, c'est vraiment très bien pour qui aime, comme moi ce métissage des genres.