2. Aux premières loges

Publié le 2 Décembre 2021

2. Aux premières loges

…..le langage des arbres….

 

Je voulais être au premier plan

Avoir pignon sur rue

C’est bien car roi du pignon je suis

Et roi du jeu de mots.

 

El juego de palabras

Comme il me faut le conter

Pour décrire le paysage

Pour dire qui je suis.

 

J’ai une grande chance

J’en suis conscient, j’en suis conscient :

C’est de pouvoir regarder la mer

Avec son petit paysage humain

(vraiment tout petit c’est le paysage qui compte

Dans le conte je suis le narrateur

J’ai trempé mes racines d’écriture

Dans la bonne terre bretonne

Riche en mots tendres riche en belles paroles

J’ai trempé ma muse dans le bol d’air iodé

Ah ! il n’y manquait qu’un cœur d’artichaut !!

 

Ici ça peut sembler le paradis

C’est un décor qui vaut de l’or

Moi je ne paye rien je suis privilégié

Manquerait plus que ça, qu’ils me fassent payer des impôts !

 

Je cueille feuille par feuille

La vérité poétique

Pour la retranscrire dans le ciel -

-Dans un ciel de nuages

Il faut savoir le décrypter le morse des nuages

Pour se faire une idée

De mon trait de génie.

 

Ce n’est pas signé !

Je n’ai pas encore trouvé d’idée pour dire qui je suis

Vraiment, hein ! Vraiment !

Tout au fond de moi

Je classe ma poésie libre de droit

Car j’ai l’esprit de partage

Oh ! Ne me remerciez pas

C’est normal, c’est normal

Le ciel appartient à tout le monde

Ce qui est inédit c’est la feuille de lecture

Ça, c’est vous qui voyez si vous en êtes dotés.

 

Carole Radureau (02/12/2021)

 

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Quel veinard, une vue imprenable sur la mer :)
Répondre
C
C'est un petit malin.
H
un joli point de repère pour les marins !
Répondre
C
L'arbre ne s'y est pas trompé alors.....