11. Mon habit devinette

Publié le 11 Décembre 2021

11. Mon habit devinette

 

……le langage des arbres….

 

Mon habit-tapis

D’écorces empilées chaque année

Un peu plus

Habit qui réchauffe protège abrite

Prospère

Comme une couverture de futaie et d’amour

Ne voilà-t-il pas qu’il lui prend

A la couverture-dure

De mimer un visage

Serait-ce mon visage ?

Serait-ce ma représentation là, là,

Sur mon tronc ?

Petit à petit se sculpte l’apparence

Oh ! je sais, vous allez dire

Que c’est le truc qui fait voir des licornes dans les nuages

Après tout pourquoi pas des images sur les troncs

Mais non

C’est plus que cela

Car cela nous échappe

A vous mais aussi à moi qui vous parle

Du haut de ma canopée

 

On m’a acclimaté

Je ne suis pas d’ici

Une sorte de migrant, un déraciné, quoi

Un auquel on a glissé sur son bien le plus cher

Ses racines

Une terre

Qui n’est pas la terre du pays

La terre native, la terre natale

Celle en qui s’inscrivent nos gènes

Nos mémoires

Nos réseaux

Nos Petites Communications comme vous le savez à présent

Ça bavarde dur là-dessous

C’est ainsi que mon visage de migrant apparaît

Tout soudain

Comme une évidence

On se dit me voyant dans le parc :

« Ce gars n’est pas d’ici »

« C’est vrai, sur la pancarte c’est écrit : Balkans, Turquie »

Quelle tristesse !

 

Encore un qui ne connaîtra l’air et les légendes

Les oiseaux de son coin les insectes les champignons

Les virus locaux les mauvais rhumes les leçons

Parfois les guerres souvent les guerres

C’est vrai aussi les arbres prennent des balles lors des conflits

Ils ne tombent pas au sol comme les gens

Ça leur fait mal dans leur mémoire

Ils digèrent mal les balles

Ça leur donne un goût de rouillé d’oxydé dans la sève

Plus jamais ils n’auront la même foi.

 

Carole Radureau (11/12/2021)

 

Noisetier de Byzance corylus colurna L., parc de la Tête d’or à Lyon

 

11. Mon habit devinette
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Oui mais il a prospéré dans un pays qui l'a accueilli a permis à des tas de petites vies animales et végétales de prospérer autour et sur son tronc. C'est ainsi que doivent être les humains comme les végétaux et bien sûr les arbres.
Répondre
C
C'est vrai ce que tu as dis et tu vois ça lui a bien profité. Jamais pensé qu'un noisetier puisse avoir un tronc pareil. Les arbres du parc de la Tête d'Or sont exceptionnels.