Danse du naja

Publié le 16 Novembre 2021

……fragments de Vivarais….

 

Sorti trop tôt de son panier

Le froid vif de la nuit

En son âme l’a mordu

 

Qu’il se tortille, qu’il se tortille

Se plante en lui le venin sacré

Qui a par la saison-même, droit de cité

 

Il entame sa danse du ventre

Quoi ? Même mort ?

Ah oui et c’est beau

Le bois mort qui danse à jamais

 

Son décor est tout or de verdure

Les conifères sont un public sûr et mûr

Pour applaudir comme il le faut

 

Le naja a pris le sens de la perspective

Il a deux crocs plantés dans le duramen

Un troisième se balade au micro

 

Gare à toi public, ne prends pas froid

Le venin se conserve

Dans toutes les galaxies.

 

Carole Radureau (16/11/2021)

 

Inspirée par cette photo de Serge

Danse du naja

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème, #Fragments de Vivarais

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Quand j'ai fait cette photo, j'y ai vu deux danseur également !
Répondre
C
Ah! je m'en doutais.
A
Excellent rapprochement entre la super photo et le poème. <br /> Eh oui, le froid revient, allez courage amiga :)
Répondre
C
Pour le froid, je crois que ça y est j'ai passé le cap.....enfin, j'espère !!