J’ai choisi le jaune dit l’automne

Publié le 19 Octobre 2021

J’ai choisi le jaune dit l’automne

 

J’ai choisi le jaune

Dit l’automne

Et le cavalier automne et son apprenti (Pablo Neruda)

Ne diront pas le contraire

Allumant sur les arbres les poignées d’écus

 

J’ai choisi le jaune

Pour que le soleil ne s’émeuve pas

Pour que le soleil

Trouve encore en ma saison

Le loisir de briller

Et d’allumer sa lampe sur la beauté de ce qui meurt

 

Le jaune c’est la vie dit-il

Car le jaune est né dans un œuf

Je n’ai rien inventé dit l’automne

Sinon le cri de la caille et le cri de la perdrix

Qui cherchent une cache sous les pas funestes du chasseur

Le jaune ne serait pas couleur de camouflage quand

Les arbres se parent de cet or aux multiples résonnances

Pourtant le camouflage n’est pas une affaire d’évidence

Car sans feuilles où se cacher

Où gitent les oiseaux ?

 

Ils gitent dans un espace jaune comme le cœur de la vie

Un crocus d’automne leur offre un abri

Pendant que sur leurs petites têtes

Sous leurs petites pattes le jaune terni

Tombe au gré du vent

 

J’ai choisi ma couleur

Vous l’avais-je dit ?

L’aviez-vous compris ?

L’aviez-vous vue cette couleur accrochée à ma bannière unie ?

 

Carole Radureau (19/10/2021)

 

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Chouette couleur de la lumière, l'automne est généreux, comme ta photo et ton poème !
Répondre
C
C'est la saison où l'or est sur le sol....mais c'est bizarre car personne ne se bat pour le récolter.