Tu me vois, je suis comme celle…..

Publié le 14 Juin 2021

 

……qui ouvre grands ses bras aux étoiles

Avec un sourire de jonquille

Un éclatant sourire chant de mimosa

 

Dans un écrin de verdure  (ronces et mille-vies)

Je dresse ma parure de pureté

Au chant de marguerite

 

Au champ de Marguerite je vais

Réciter mille-mots de mûres et d’étoiles

Puisées dans mon filet

Attrapeurs de rêves doux

 

L’abeille se laisse aller à une petite sieste

Sur mon cœur si doux

Elle ronfle et je soupire d’aise

L’abeille qui ronfle est sans soucis

 

Le souci a des ailes endurcies par le sang d’une orange

Pressée comme son cœur triste

Moi je suis gaie comme le pinson de l’aurore

Qui a la gorge lubrifiée par le chant quotidien

 

Tu me vois, je suis comme celle qui trompe le moment présent

Avec une confiture d’aise

Et compte sans conter les promesses

Chaque minute qui passe.

 

Carole Radureau (14/06/2021)

 

Inspirée par cette photo de Serge

Tu me vois, je suis comme celle…..

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

hobo-lullaby 15/06/2021 18:03

Cette pauvre marguerite noyée dans les ronces levait fièrement la tête
le soleil du matin me l'a montré du doigt

caro et hobo 16/06/2021 15:31

Elle avait envie d'arriver ici, sur notre petit blog. Comme elle doit être heureuse de se savoir appréciée à sa juste valeur, tu vois quand on relève la tête on attire à soit les gouttes de bonheur.

almanito 14/06/2021 13:27

Un poème assorti à cette très belle photo, elle s'est cachée dans l'ombre mais rien n'échappe à Serge :)

caro et hobo 15/06/2021 14:09

C'est un pisteur des bois, c'est pour ça.