Resto du cœur

Publié le 16 Juin 2021

Resto du cœur

 

Ici quand tu fais ta tournée

Le soir

Juste avant que le soleil ne sombre

Derrière un arbre creux

Epuisé de sa brillance particulière (le soleil a un éclat qui n’est pas d’autrefois)

Il y a un petit endroit

Juste calé sur le chemin de la nuit

Juste au carrefour entre le pique-nique des limaces

Et le déjeuner sur l’herbe des vers de terre :

C’est le resto du cœur.

 

De bon cœur le Gaton Negro

Partageur et guédé *

Ne se lasse pas de laisser

Dans sa petite gargote

Un petit bout

A manger

 

Je suis de ceux qui aiment les opportunités

Rien ne l’effraie

Surtout pas la bonne pâtée

Les restes du repas

Les croquettes haut de gamme

Ou même des résidus de graines des oiseaux

Et si la part du pauvre

(Un petit bout de pain maison trempé)

Traîne encore dans la margelle de l’aube

J’en fais mon affaire

 

Il n’y a pas de petits profits

Pour moi, hérisson des frontières

Ici j’ai le resto et la crèche

L’eau fraîche et la convivialité

Regardez ma mine fraîche

Ma truffe adéquate

Mon sourire conquis

 

Ne suis-je pas merveilleuse

Au-delà de mon apparence

Heu ! « Épineuse » ?

 

Carole Radureau (16/06/2021)

 

  • Guédé (repus) : patois du pays de Caux
  •  

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Tellement beau, ce coup ci c'est sûr que c'est le paradis chez toi !
Répondre
C
C'est aussi le paradis des parasites en ce moment........je suis truffée de boutons de toutes sortes. La rançon de la nature naturante, que veux-tu. Ce petit hérisson (un jeune ou une femelle) donne vraiment une impression de bonne santé. Il y en a un autre qui est le double en taille de celui-ci. Et cet hiver ils auront droit au panier tout prêt, j'espère que ça marche cette idée-là.