Ma selva et les nuages

Publié le 14 Mai 2021

Ma selva et les nuages
Ma selva et les nuages

Si loin que porte ma vue

Et elle est bien courte

Le ciel ici pourtant est bas :

Mon imagination fait le rêve

Des nuages qui se chevauchent

En un mode reproductif

Le contraste entre le pourpre de l’érable

Le bleu du ciel

La chevauchée des nuages

En second plan le palmier :

C’est un horizon complet

Qui me plonge dans ma selva

J’aimerais que tout soit rempli

De branchages aux couleurs généreuses

Jusqu’aux nuages

Facétieux

Et au dessin toujours différent du ciel

Lorsque l’on a pour tout exotisme son chez soit

Par ailleurs riche et beau

On voyage dans son jardin

Dans sa tête

On est comblés car le ciel est un paysage entier

La nature dans ses déshabillés joue les différences

Quand les nuages se font coquins

Il y a une ambiance !!

C’est le jardin du bonheur

Dans ce ciel couleur de trompette

Qui jamais au grand jamais n’a retrouvé sa pure vérité

(comme lorsque tout est arrêté)

J’ai cru apercevoir le ballet des martinets

Ah ! Les martinets sont de retour

Ils n’ont pas oublié notre petit terroir

Notre ciel de défoncés du caberlot :

Rien ne justifie que l’on détruise tout ceci

Cette atmosphère

Cette confiance

Sortir pour respirer un air que l’on souhaiterait

Pur

Chaque jour

N’est-ce pas là l’essentiel avec l’eau

Pour nourrir des vies ?

 

Carole Radureau (14/05/2021)

Ma selva et les nuagesMa selva et les nuagesMa selva et les nuages
Ma selva et les nuages

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Pas un jour sans poème

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'oubliai: tes photos sont supers :)
Répondre
C
Merci Alma, il faut que j'écrive un petit truc avec d'autres photos, mais pour l'instant les roses démarrent tout doucement. Les averses les couchent. Et là où cela fleurit c'est tout autour du nid de la merlette alors je la laisse tranquille.
A
Oh que oui c'est l'essentiel ! <br /> Les martinets sot arrivés chez nous il y a un mois, mais en tout petit nombre. D'habitude le soir on ne s'entend plus parler mais cette année on les remarque à peine. A voir si avec la chaleur il y en aura plus...?
Répondre
C
Franchement, je crois bien que l'année dernière au moment du 1er confinement, c'était la 1ère fois que l'on distinguait des martinets. Ils étaient peut-être là avant, mais ça me semble bizarre que nous ne les avions jamais vu (ou bien était-ce le gris du ciel qui les cachait ?.....j'ai lu qu'ils semblaient en déclin en France, c'est à cause des sites où nicher si j'ai bien compris. Que ce soit d'un côté du cycle d'une espèce à l'autre côté, l'homme touche à tout ce qui leur permet de survivre. Je ne peux pas mettre de nids pour les hirondelles ou les martinets, ma maison n'est pas assez haute, il faudrait un étage.
H
N'est-ce pas le rôle des nuages de faire évoluer les horizons au gré des vents ?
Répondre
C
Sans doute, mais eux, le savent-ils ?