Mon écureuil a rejoint la canopée

Publié le 19 Mai 2020

Mon écureuil a rejoint la canopée

 

Et avec elle les milliers d’âmes qui errent

Recherchant

La voie vers la paix.

 

Quand le corps défaille reste cette flamme vive

Cette étincelle qui nous dit qu’il y a quelque chose

En opposition avec la force décroissante

C’est la conscience libérée de la forme.

 

Reviennent à moi des moments-clés

13 ans de partage de rires et d’incertitudes

La liberté était en toi comme un fruit de l’été

Tu as toujours gardé la sève fondamentale.

 

Et les souris, les mulots n’étaient pas tranquilles

Car Calinka c’était notre grande chasseresse

Une maman chatte rustique et efficace

Qui élevait à la dure et non à la mollesse.

 

Je me souviens quand tu trimbalais ta portée sous le lit

Pour la mettre à même le sol car la corbeille pour toi était trop confortable

Je me souviens de cette belle chatte tricolore alerte et vive

Dans le platane photos à la clé

Je me souviens comme tu crachais- telle la vipère sur le chien à la fenêtre

Pour protéger tes petits

Je me souviens quand les petits sont partis comme tu me ramenais

Chaque jour 4 pommes de pin…..une par chaton.

 

La fin était trop dure et je suis défaillante

Je ne plus assumer ce que j’ai entrepris il y a 20 ans

Je ne peux qu’assister, nourrir, veiller, accepter

Et voir partir avec mes ondes pour toute force.

 

Nous attendons l’oiseau-symbole le signe

De ta transformation

On te verrait bien épervier mais lui, nous ne l’appellerons pas

Quoi qu’il en soit tu reposes près de nous

Dans ce jardin que tu as tant arpenté

Nul doute que nous saurons reconnaître ton signal nouveau.

 

Avec toi se termine une histoire, une aventure

Une page se tourne mais non avec tristesse

La mort fait partie de la vie pour autant rien ne cesse

Les flammes des écureuils brillent dans la canopée

Leur réserve de noisettes tintinnabule dans nos mémoires

Comme autant de petites clochettes joyeuses et sincères.

 

La mort d’un animal c’est la mort d’un être

Cette période funeste est hautement chargée en ondes négatives

En peur en deuils en misère

Chaque jour je pense à toutes ces familles en peine

A cette peine j’accroche ma volonté de dire que les âmes ne cessent

Que dans les cœurs elles vivent amplement structurées

Communier avec la nature c’est retrouver leurs paix à elles

Leur vérité

Car nous sommes un tout éternel, renouvelé.

 

Prendre soin de ceux que l’on aime gens ou animaux

Prendre soin de la terre-mère et de tout ce qu’elle met en place

Ceci c’est de l’AMOUR tout simplement.

 

A mi gata Calinka

 

Carole Radureau (19/05/2020)

Mon écureuil a rejoint la canopée
Mon écureuil a rejoint la canopée

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Chemin de vie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je ne peux empêcher les larmes de couler, j'ai de la peine pour toi et pour ta petite compagne.
Tu lui a écrit un superbe poème, elle sera toujours près de toi, comme tous les autres.
Je t'embrasse fort mon amie.
Répondre
C
Merci Alma, ne sois pas triste, je me suis préparée et il fallait que je prépare mes fils aussi, tu sais c'est l'une de mes chats qui a vécu le plus longtemps avec Tiffany, 13 ans, chez nous c'est un record quand on connaît la longévité de mes chats de race. Elle était au bout du rouleau, on espérait un peu avec mon mari que cela ne tombe pas en plein confinement, tu vois à quelques jours près.....je la pense mieux où elle repose et on va lui mettre des petits bouquets de roses. Je t'embrasse et te remercie d'être là.
H
Les compagnons de route sont toujours à nos coté ...
quoiqu'il arrive
comme les saisons, petit à petit, les peines alternent aux sourires
petit à petit, les sourires s'allient au temps
c'est alors que nait l'immortalité ...
je t'embrasse
Répondre
C
.....dont une partie leur est consacrée.....excuse.
C
Merci Serge, c'est beau. Oui c'est ainsi que s'acquière l'immortalité et ce sentiment de tout interconnecté. Je suis contente malgré tout car nous avons la possibilité de garder nos animaux dans la terre du jardin dont une partie est devenue leur est consacrée, les chats ainsi sont entièrement liés aux plantes et je trouve cela rassurant de les savoir là. Je dis même en rigolant qu'ici c'est une terre sacrée. Je t'embrasse également.
M
Tous ces moments sont autant de coups qu'il faut encaisser, même si on les attend ... Et plus on vieillit, plus c'est difficile. On partage ton chagrin, Caro.
Répondre
C
Merci les amis, c'est vrai que l'on ne s'habitue pas à cela et même on le redoute.
Et je sais que je ne pourrais plus prendre le risque d'avoir des animaux après ma dernière, je ne peux plus les assumer, ni même être en contact avec les litières, les odeurs, les désinfectants. Par contre je peux encore être en contact avec eux heureusement......donc ce ne serait pas sérieux d'insister en sachant tout ceci. Mais je l'accepte, je profite de ce qui vient et j'ai la chance d'avoir les oiseaux dehors.