La fleur et l’impermanence des choses

Publié le 7 Mars 2020

La fleur et l’impermanence des choses

Fleur comme toi

Aujourd’hui épanouie

Fanée

Demain

Je prends conscience de mon état de mortelle :

Je l’accepte.

 

Fleur qui me dit, qui m’enseigne

Par son exemple-clé

Comme il est doux de grandir

De s’épanouir

De donner la vie

Puis de s’éteindre peu à peu

Naturellement.

 

Un jour tu es là, fleur

Le lendemain, tu n’es plus

Et nous reste de toi

Comme un parfum ambiant

Toutes les histoires, pensées

Du moment présent vécues

Près de toi.

 

Aussi bien que la fleur renouvelle en une autre

Son propos

Je suis et ne suis plus et pourtant je suis encore

Dans chaque graine dans chaque fibre dans chaque être

Eternelle

Chair d’univers en moi

Mais aussi en toi

Toujours renouvelée.

 

Un jour refleurit la nouvelle fleur

Un jour naît le pinson nouveau

Un jour s’éveille un chant neuf

C’est la vie qui à travers nous répand

Son éternité.

 

Carole Radureau (06/03/2020)

 

Méditant, faisant un travail sur soi pour accepter sa condition de mortelle.

 

 

La fleur et l’impermanence des choses

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Chemin de vie, #Chronique du virus

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
la profondeur unit tes mots à cette photo
la profondeur de champs permet le lointain aux images
et le futur aux mots
comme l'enfance fige la netteté de nos vies
la fleur donne la sève
la mort est une mise au point de l'infini
la fleur un sourire au temps
alors quelque soit le chemin parcouru, il nous faut accepter les distances
même si comme disait l'autre : "ça fait chier de pas boire un coup et de rigoler avec ses potes le jour de son enterrement !"

https://www.youtube.com/watch?v=4tfbVLAFKs0

besos

Serge
Répondre
C
Oui, il faut boire et coup et fêter ça avant le jour j et peu ont envie de s'y investir !! Oui la notion de distance comme tu le dis, c'est un paradigme nouveau pour moi dans ce contexte mais distance et lâcher-prise doivent alors être synonymes.....et la distance on peut la décliner sur plusieurs niveaux, c'est bien, un mot poétique assurément. Merci Serge pour tes mots et pour la musique, je ne connaissais pas cette version de Luchin....très jolie. Besos igualmente.
A
Je n'ai pas ta philosophie d'acceptation devant la mort, mais j'admire...
Répondre
C
C'est un travail à faire sur soit quotidiennement et au cours des épreuves. Mais plus globalement, à présent, j'ai pris l'automatisme de lâcher prise face à ce qui m'échappe et pour lequel je ne peux rien faire, je pense que c'est une décision sage qui évite de créer encore plus de souffrance.