Le faucon pèlerin

Publié le 19 Janvier 2020

Le faucon pèlerin

Dans les rochers les escarpements rocheux

Il aime se reposer et nicher

Lui il aime ça les cailloux

Son plumage en a été conquis

Le gris du silex a déposé sur son costume

Un halo de mystère.

 

De là-haut il observe tout

Surtout le vol des oiseaux

Cet ornithophage les a à son menu

De la mésange au pigeon ramier

Ce qu’il aime c’est les choper en vol

Ensuite c’est une autre affaire.

 

Le faucon pèlerin est un formidable pèlerin

Peregrino comme on dit

Partout dans le monde on le trouve

En dehors de certains déserts et des zones arctiques

On dit de lui qu’il est cosmopolite qu’il s’accommode de tout.

 

Pourtant en France le DDT a bien failli le tuer

Définitivement :

Il s’est réfugié dans ses cailloux là-haut

Où domine l’aigle

Où domine le vent

Où le temps semble s’être posé comme un souffle

Sur le moment présent

Celui-ci qui a maintenu en vie le précieux pèlerin

Sa beauté téméraire son œil vif

Sa joie grandissante.

 

Carole Radureau (19/01/2020)

 

Faucon pèlerin

Falco peregrinus

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Oiseaux muses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Heureusement que je fais un tour de temps en temps pour voir tes réponses. Je m'aperçois que mon com' n'est pas passé, juste sur cette page que je trouve si belle avec ton dessin extraordinairement beau et réussi. Je ne sais plus ce que je t'avais mis exactement mais je parlais de ces gens qui font un boulot formidable pour les oiseaux sur Paris. Bref n'hésite pas quand tu ne vois pas mon commentaire à me le dire.
Répondre
C
Merci Alma d'être revenue, tu sais il ne faut pas t'inquiéter pour ça. Il a une belle expression mon oiseau mais il n'est pas très conforme au modèle, il aurait dû avoir la tête plus allongée mais il me plaisait trop comme il est. Les gens dévoués à des espèces ainsi, partout dans le monde font un travail incroyable de dévouement, c'est sans doute l'oeuvre de leur vie, c'est bien qu'il y en ait sui s'y collent, ça compense avec ceux qui détruisent opinément.