La buse à épaulettes

Publié le 6 Décembre 2019

La buse à épaulettes

 

J’aime scruter l’alentour au bord de l’eau

L’onde m’inspire

Des cercles concentriques dessinent le nœud papillon

Du ciel

Et ma vue en est toute ragaillardie.

 

Quand tu me verras effectuer la Sky dance

Avec son lot de plongeons vertigineux

Tu sauras ma douce que prêt

Je suis

Pour la reproduction.

 

Quel bonheur de chasser pour la progéniture

De la voir déchiqueter les chairs et gober toute crue

La grenouille

Sacrifiée

Par mes soins

En cela j’adresse des remerciements à la Terre Mère

Ainsi qu’à ma mère à moi qui m’apprit

Le moment venu le doux métier de chasseur.

 

Carole Radureau (06/12/2019)

 

Buse à épaulettes

Buteo lineatus

 

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Oiseaux muses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Complètement d'accord avec toi!
Répondre
A
C'est marrant comme on accepte que l'animal chasse et pas l'homme! Faut dire que l'homme lui, n'a pas besoin de tuer pour sa survie, mais il n'en est pas encore conscient...
Répondre
C
Il faut accepter ce qui est une réalité de la vie sauvage et la comprendre comme une nécessité. Là où l'homme transgresse ses devoirs envers la terre-mère c'est quand il tue gratuitement pour son plaisir. Je ne suis pas contre la chasse dans la mesure où la nature nous a fait carnivore, où l' on vit selon nos conditions premières et où celui qui chasse pour sa subsistance ne prélève que ce dont il a besoin comme le fait l'animal. Après on peut aussi se dire que certains animaux sont végétariens et ne prélèvent pas de chair d'autres êtres, ils pourraient sembler plus nobles mais là c'est du jugement et je crois qu'il ne faut pas juger comment la nature et la vie ont permis de développer les choses sur la terre. Il faut le respecter et le comprendre au mieux.