Diuca gris

Publié le 14 Décembre 2019

Diuca gris

Diuca gris

Pour la messe, avec son manteau,
monte la douce assise,
monte la soigneuse parure,
parfaitement grise et blanche,
parfaitement claire et sensée,
elle vole bien peignée et bien habillée,
pour que l'air ne la froisse pas,
elle a tant de choses à faire :
inspecter les coquelicots,
diriger les cruelles abeilles,
interroger la rosée,
jusqu'à ce qu'elle prenne la guitare
et commence à gazouiller, gazouiller.

Pablo Neruda (Arte de pájaros) traduction carolita

Texte original

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Les oiseaux de Pablo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'adore le petit poème, drôle et tendre!
Répondre
C
Pablo écrivait sur les oiseaux avec une grande tendresse, enfin, je trouve.