Shina

Publié le 5 Janvier 2019

Shina

Je gambaderais dans les grandes prairies du ciel
Libre
A travers le champ de rose des étoiles
Vous voyez
Le souffle de ma conscience est une fleur qui sourit
Aux ardeurs de l’hiver
Le chant de ma résurgence est aussi fort que la chanson de la pluie
Chaque fois qu’elle arrivera à vos oreilles
Mon aboiement-sourire sera en vous comme jamais
Chaque fois que vous verrez l’oiseau au bec jaune mon messager
Je vous serrerais la patte si chaleureusement
Vous en serez émus.

Je serais heureuse dans cet univers où la rencontre des compagnons perdus
Est un jour comme aucun autre
Personne ne le sait mais ici c’est une fiesta sans nom
La paix dessinée sur nos corps a embelli nos âmes
Une douce lumière vient ambrer les souvenirs
Et un voile de tendresse se glisse tel un nuage
Sur la terre qui s’interroge.

Carole Radureau (04/01/2018)

A William et Sandy avec tout mon amour et ma tendresse, à Shina, ma petite Bouberte à qui je pense fort dans son voyage vers la grande prairie.

Rédigé par caro et hobo

Publié dans #Cornaline

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Très émouvant, je comprends que tes enfants soient effondrés. Il faut penser à tous les bons moments passés en compagnie de nos amis à 4 pattes, cela ne console pas mais c'est bon de penser qu'ils ont eu une jolie vie, qu'on a tout fait pour les rendre heureux en contrepartie de tout l'amour qu'ils nous ont donné.<br /> (je ne sais pas pourquoi j'avais zappé cette page de tendresse, ce bel hommage à Shina)
Répondre
C
Merci Alma. Ils se remettent tout doucement mais la fin de cette petite Bouberte a été terrible à vivre pour eux. Ils ont décidé qu'elle se réincarnerait en oiseau, en merle, et vendredi, une semaine après son départ, j'ai eu la visite d'un merle devant ma fenêtre : Shina. On se réconforte comme on peut, avec malice parfois, mais ça marche souvent bien. Tu as raison, il faut penser aux bons moments, mais au départ, cela fait pleurer d'y penser, c'est avec un peu de recul que l'on arrive à le faire. Toute cette démarche de deuil est bien personnelle et dépend beaucoup du moment présent, de comment se trouve la personne à ce moment même de la survenue de la mort. Cela interroge aussi sur les êtres que l'on aime et sur toute cette grande question qui fait souvent si peur aux hommes.
F
Très émouvant Caro. Ton amie au si beau regard le méritait. C'est toujours dur d'être privé de leur compagnie. Mille douces pensées vers toi et cette amie magnifique. Bisous Caro.
Répondre
C
Merci Fanfan. Je donnerais certainement ce poème à mes enfants bien plus tard. Ils sont effondrés.
C
Un regard plein de tendresse qui t'a inspiré un émouvant poème.
Répondre
C
Merci Chinou.